In My Mind

Pardonner pour cause de bonne résolution?

resolutionpardonner

Il y a des choses qui sont bien difficiles à décider, surtout quand on est entouré de l’aura du nouvel an, du passé qu’on a envie de laisser derrière soi, et qu’on a l’envie d’être en paix avec soi-même et les autres.

C’est exactement la question que j’ai eu à me poser lors du passage du 31 au 1er janvier.

Ca a commencé bêtement. Je fêtais le réveillon dans un endroit pas très éloigné de celui où serait un ancien ami avec qui je suis en brouille. Car il n’a pas été des plus sympas vis-à-vis de moi, et qu’en plus il a eu le culot un jour de me dire que ça arriverait encore…

Si au départ j’ai laissé planer un doute sur le fait qu’on allait se revoir, dès septembre j’ai commencé à fermer les portes. Je ne décrochais plus, ne répondait plus aux sms (c’est un des rares avec qui je le fais), ni sur les messages sur FB. Etant donné qu’il en venait à essayer de m’appeler en numéro masqué, je lui avais dit que je n’avais pas envie de voir des gens à ce moment là, lui compris. C’était vrai, mais pas suffisamment franc en fait.

Donc je me retrouve à lui dire que je ne suis pas loin et que peut être de la soirée je passerai lui souhaiter la bonne année. Il me dit l’heure à laquelle il sera là.

Irais-je ou pas?

Si au départ j’avais cette envie de ne plus être en froid, j’ai essayé de réfléchir. Avais-je encore confiance en lui? suffisamment pour lui raconter encore tout ce qui m’arrive? Pouvait-on vraiment reprendre notre amitié?

Non.

Mais je me suis rendue compte pour autant que je n’étais pas fâchée. Je ne suis pas en colère, je ne lui en veux plus. En fait j’ai déjà tourné la page.

Et donc finalement je n’y suis pas allée. Mais je l’ai prévenu.

Autre chose le même soir : une fille liée à l’activité avec qui je suis en froid (c’est la fille de cet article-ci), et qui m’avait déjà envoyé un mail pour me souhaiter un Joyeux Noël, m’envoie un sms pour le nouvel an. Et pas un sms « répertoire de groupe ».

Je n’ai pas répondu. Je ne savais pas quoi répondre. De nouveau, je ne suis plus fâchée. Mais c’est juste que c’est quelqu’un avec qui je n’ai plus rien à voir.

Dans les deux cas, je me suis rendue compte qu’il ne s’agissait pas ou plus de pardonner.   Mais simplement de ne pas retourner en arrière, dans une situation dans laquelle je ne me sentirais pas bien.

Avec des gens qui ne savent pas se remettre en question.

La preuve?

Cet ami a écrit en statut FB le lendemain qu’une amie revenait vers lui, une autre ne voulait plus le voir et une dernière « ne comprend pas qu’on ne dit pas des choses sans mise au point avant ». Je ne suis donc pas la seule qui ai eu un soucis avec lui.

Concernant cette fille, elle s’est retrouvée le bec dans l’eau pour le nouvel an. Ils se sont retrouvés « entre amis », à 4, pour fêter ça. Niveau filles, elle et une autre qui m’avait pourtant dit qu’elle était méfiante de l’autre. Niveau mec, un gentil. L’autre mec, ladite fille de l’article ne « pouvait pas le blairer ». Elle passait d’ailleurs son temps à le critiquer. Mais quand elle est seule, elle change d’avis. L’hypocrisie m’étonnera toujours.

C’est en ça que je me dis que pardonner oui, faire demi-tour non, pas forcément.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

4 réflexions au sujet de « Pardonner pour cause de bonne résolution? »

  1. Laisser derrière soi ce qui ne convient plus.
    Prendre (ou reprendre, parfois, ça arrive) avec soi ce qui convient.
    Avancer à son rythme. 😉

    C’est ainsi que ça se passe, et on est pas obligé d’en faire un drame, juste de reconnaitre qu’un temps on s’apporte des choses puis après savoir se dire au revoir pour ne garder en mémoire que le meilleur et ne pas assombrir le reste. Ça reste un exercice difficile, bravo ! 😉

  2. Tu as raison, il y a une différence entre pardonner pour renouer et accepter un fait pour tourner la page. Pardonner c’est important pour soi, ça permet d’avancer sans rancœur. Certaines personnes méritent qu’on essaye de nouveau, d’autres n’en valent pas la peine et c’est comme ça. Finalement, les cas impardonnables sont assez rares, et avancer sans se retourner c’est souvent vital 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s