In My Mind

Cette fille, c’était moi

itwasme

« J’ai pas la tête de l’emploi ».

C’est une phrase que j’aime sortir très souvent à propos de moi. Je sais que quand on me voit, on se dit que j’ai l’air d’une jeune femme sage. Celle qui rêve d’une villa avec un chien et trois gosses. J’ai l’air gentille, douce, je paie pas de mine. C’est pas sur moi qu’on va compter pour mettre de l’ambiance à une dîner. Je suis plutôt timide.

En fait c’est surtout que je suis méfiante des gens. Mais si je cherche toujours l’âme soeur, je ne prendrai pas n’importe qui. Et un mec trop calme ne va pas me convenir. Parce que même si oui, je suis douce, gentille et calme, tout au fond de moi j’ai un grain de folie que je cultive en secret. Dont je ne saurai pas me passer, et que je perds de vue parfois malheureusement.

Même si je suis « timide » selon certains, je pars seule en vacances sur un coup de tête. J’ai rejoins à l’étranger un vague type qui me plaisait et dont je ne savais presque rien, en secret. J’ai fait des tas de petits spectacles de danses, devant toujours plus de gens. Je tiens tête et je gueule facilement parfois. Ca dépend avec qui je suis.

En fait, moi, c’est ces deux côtés-là réunit. L’un sans l’autre, et je me sens incomplète. Or, en ce moment, mon côté « folie » me manque. J’ai l’impression de vivre ma vie comme un film en noir et blanc. L’étincelle de couleur ne vient pas.

Alors je me souviens de cette histoire…

A l’époque, je me sens comme maintenant. Je vais me séparer de mon compagnon. Je trouve ma vie terne. Il y a lui, que je côtoie de temps à autre. Je sais que toutes les filles bavent devant lui, mais je suis dans mes problèmes personnels. Chaque fois qu’on se voit, je suis habillée comme un sac, rarement maquillée, tout juste coiffée. Et je ne le calcule même pas. Bien sûr avec sa réputation de tombeur, quand je le vois je suis un peu gauche. Ca s’arrête là.

C’est pourquoi je m’étonne quand plus tard, au téléphone, il propose qu’on aille dîner ensemble un jour. A mon grand étonnement, je me sens toute souriante, je dis « pourquoi pas ». Mais on ne parle pas de date. Ca fait son chemin dans ma tête. Mon couple est terminé. L’histoire qu’il me propose, ce n’est pas de celles qui peuvent durer.

Et pourtant je sens que j’en ai envie. Mais quand on se croise, il n’en parle plus. Je sens que je me mets en colère intérieurement. Cet homme, je le veux. Je refuse que ça s’arrête là. Je ne réfléchis pas si c’est uniquement physique, ou si c’est plus. C’est juste que je le veux. Et je sais que, quand il me regarde, je vois dans ses yeux un désir à mon égard que peu d’hommes ont eu.

Ce n’est pas une bonne idée. Mais un jour je le mets au pied du mur « et le dîner? »

Alors on s’organise. Je m’absente au boulot sur l’heure de midi, une collègue me « couvre » au cas où je rentrerai un peu tard. Je ne sais pas à quoi m’attendre. Et finalement c’est simple. Un dîner. Où il y a un discours caché, des non-dits, des regards. Des mains qui s’effleurent, sans se toucher. Quand il me raccompagne, on ne se regarde pas. Il me dit juste que le lendemain après-midi il est seul à son travail. Ca tombe bien, j’ai congé cet après-midi là. Mais je ne le lui dis pas.

A cette époque, je ne me posais pas de questions. Je ne me suis pas demandée si je lui plaisais vraiment, s’il voulait juste tirer son coup ou plus, je n’ai pas réfléchi.

Le lendemain, je me suis pointée à son bureau sans prévenir. On a parlé. Je me suis assise sur son bureau. Il m’a demandé s’il pouvait m’embrasser. Et là à commencé l’histoire la plus étonnante de ma vie. Même si elle s’est arrêtée 4 mois plus tard.

Je me doute qu’elle ne doit pas sembler exceptionnelle dans ce que je vous en livre, mais le contexte complet étonnerait bien des gens qui me connaissent.

Et cette fille qui a un jour osé, foncé et mis le pied dans une histoire bizarre, sans réfléchir, sans douter, c’était moi. Et ça me manque beaucoup.

Peut-être qu’à trop réfléchir, on n’agit plus assez…
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

25 réflexions au sujet de « Cette fille, c’était moi »

  1. Laissons nos pulsions et notre part de folie s’exprimer ! Et oublions les doutes, les éternels questionnements. Moi, ils m’empêchent d’être sereine et de profiter de la vie. 60% de timidité, 40% de spontanéité, ça semble être le bon compromis 😉

  2. Je pense qu’on a tous plusieurs facettes en nous. Ce petit grain de folie dont tu parles je le connais, et c’est vrai que parfois il manque. Tu trouveras surement d’autres occasions de l’exprimer

  3. Je comprend tout à fait ce que tu ressens, j’ai aussi ce côté fonceuse et timide parfois.
    Dans mes histoires d’amour j’ai beaucoup plus souvent écouté mon cœur que ma tête, ça m’a valu pas mal de déception, mais aussi de rencontrer celui qui est devenu mon mari (et pourtant… rien ne semblait possible entre nous!).
    Il y a des moments où on a besoin de calme et d’autre moments où on a besoin de folie, le tout c’est de trouver un équilibre!

  4. Cette fille un peu folle on la découvre dans certaines de ces activités, et cette fille timide dans les conversations, tes posts et les 2 font une amie super 🙂 et je te propose un truc de malade : a Rome un soir quand on sera de nouveau de sortie on fait un truc de fou je sais pas quoi mais ce qu’on aura envie 🙂 ce qui se passera à Rome restera a Rome

  5. J’aime et partage ce genre d’histoire. Une question subsiste : qu’est ce qui aujourd’hui te retient d’agir comme ça une nouvelle fois, sans réfléchir? Finalement, pourquoi parles-tu de toi au passé ?

    1. Parce que je n’ai plus jamais rencontré un homme qui a réveillé ce grain de folie. Ceux que je rencontre pour le moment se contente de profiter le cul assis sur la chaise, sans se rendre compte de la personne qu’ils ont en face d’eux…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s