Love, etc...

Debriefing post rendez-vous foireux

Debriefing

Une semaine plus tard, quelques jours de vacances entre, où j’en suis?

J’ai été touchée des réactions à mon article, mais j’avoue aussi un peu peinée par la difficulté à comprendre pourquoi, à cause de deux rendez-vous, j’avais autant de mal à avaler la pilule. Il y avait parfois dans les commentaires une banalisation – genre « rien de grave, un bisou, deux rendez-vous, allez, passe au suivant! » J’avais envie de vous expliquer c’est quoi être célibataire en CDI après avoir connu une longue relation de couple. Alors pour résumer, je vais vous raconter ça à ma façon…

Quand j’avais 15-16 ans, être en couple représentait un projet assez lointain – je commençais à m’amuser. Alors me trouver un mec en CDI, c’était comme voir le point d’arrivée d’un chemin. Il pouvait être long, je m’en foutais, j’avais toute la vie devant moi. Baskets confortables, le coeur léger, j’ai marché le long du chemin. J’ai souvent perdu l’équilibre, mais je me rattrapais à temps, et j’ai continué à avancer comme ça. J’ai connu un premier couple, ça n’a pas marché, bah pas grave, j’ai repris le chemin, à mon aise.

J’en ai connu un second, bien plus long. Celui là, j’ai cru que…mais finalement au bout de quelques années, non plus. J’ai repris le chemin.

Sauf que je n’étais plus aussi jeune. Aussi insouciante. Et j’ai commencé à tomber. Oh rien de grave bien sûr, à peine une légère coupure au genou. Je me suis remise debout aussitôt, et la douleur est vite passée. Mais je suis retombée assez vite. Je me suis blessée à nouveau. Et puis encore, et encore. Toujours au même endroit. Alors j’ai commencé à me poser des questions : était-ce à cause de mes chaussures? ne faisais-je pas assez attention? est ce que j’empruntais sans le savoir le mauvais chemin? Je n’avançais plus au même rythme. J’ai commencé à avoir peur de chuter à nouveau. Je ne savais plus où poser le pied pour être suffisamment assurée.

Et à force de tomber, on n’a parfois même plus envie de se relever. Ca devient fatiguant. C’est vrai que la vie, ça devrait être profiter du chemin qu’on parcourt en attendant d’arriver où on le souhaite. Mais quand ça fait plusieurs années que vous l’empruntez ce chemin, vous êtes juste lassé. Vous l’avez vu, vous le connaissez bien, et surtout vous aimeriez être arrivé.

Bien voilà où j’en suis. Bien sûr que ces rendez-vous, en soi, ne représentent pas beaucoup. Mais chaque fois j’essaie d’y croire, et je me retrouve dans la situation où au final, pour une raison différente à chaque fois, ça ne marche pas et ça ne va pas trop loin. Mais quand mon rendez-vous foire, c’est juste une coupure de plus au même endroit. Et à force, ça finit vraiment par faire très mal.

Concernant ce type, c’était assez spécial : ça faisait vraiment longtemps que je n’avais pas rencontré quelqu’un comme lui. Alors le lendemain du rendez-vous, je lui ai juste envoyé des références de livres qu’il m’avait demandé la veille. Sauf qu’il m’a répondu, et assez bizarrement : « Salut, t’as bien dormi? ». Bien comment te dire….heu….On a échangé un mot ou deux puis plus rien.

J’avais un peu de mal à me dire que je n’allais plus avoir de ses nouvelles. Alors bêtement, la veille de mon départ en vacances, je lui ai juste demandé, en tout cas s’il le voulait bien sûr, qu’il me tienne au courant concernant un truc dont il m’avait parlé. Là, j’ai vu plus tard qu’il avait lu le message, mais il n’a pas répondu.

Je suis partie en vacances. J’ai saoulé ma blogo-copine à propos de ça, j’ai tout retourné dans tous les sens….et en partant, j’ai fait un pacte avec moi-même, au moment de monter dans l’avion. Celui de laisser ma tristesse dans ce pays, dans une boîte cachée quelque part. C’est tout, je vais pas me coltiner ça 10 ans non plus.

Arrivée chez moi, j’ai bien sûr jeté un oeil sur facebook, rien de rien. J’étais calme. La situation est claire.

Sauf…

Que le lendemain je vois que j’ai un message de lui. Dix minutes après que je me sois déconnectée la veille. Il reprend la conversation comme s’il avait lu le message ce jour là, en me disant que je suis « curieuse lol », mais il ajoute « tu me sonnes quand tu veux, on peut toujours aller se boire un verre ».

Ouais. Bien. Sûr.

Est-ce qu’avec le recul ça vaut vraiment la peine de rester amie avec quelqu’un dont on va attendre plus? n’y a-t-il pas un risque d’être en attente? Parce que le non, il me l’a donné il y a une semaine. Je ne voulais pas couper le contact, mais avec les jours de vacances, je me demande juste : est-ce vraiment une bonne idée?

Wait and see……….

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

19 réflexions au sujet de « Debriefing post rendez-vous foireux »

      1. le hic c’est qu’entre le coeur et la raison on fait souvent des bourdes…
        dans tous les cas protège ton petit coeur et ne t’en veux pas si tu as un moment de faiblesse ♥

  1. Très bien cette comparaison c’est tout a fait ça en plus et t’inquiète tu m’as pas du tout saoule 🙂 j’ignore si je t’ai un peu aide en plus… Je l’espère !! Réponds pas tout de suite laisse le mariner et fais ce que tu as envies, soit tu le revois et ça te permet de mettre les choses au clair avec lui, sois tu lui dis par mail ce que tu attends (quitté a se répéter) sois tu lâches l’affaire… Dans tous les cas c’est ta décision et surtout ne pas regrette bichette ! On en a parle quand tu veux 🙂

  2. Je n’ai aucun conseil à te donner sur le fait de continuer à le voir ou pas. Tu fais tes propres choix, et on aura beau dire ce qu’on veut ici, si tu hésites à continuer à le voir c’est que tu as déjà pris ta décision en ton for intérieur 😉
    Peut-être empruntes-tu le mauvais chemin en amour. Peut-être devrais-tu prendre le temps de soigner un peu tes coupures avant de tenter à nouveau quelque-chose avec quelqu’un. Il y a une chose que j’ai apprise après deux longues relations : tant que tu n’es pas guérie, tu n’arrives à rien, tu ne fais qu’apporter ton ancienne blessure dans ta nouvelle relation. Et aucune relation ne peut fonctionner si elle est bâtie sur une fêlure, parce que personne ne peut te soigner à ta place.
    Il y a un peu plus de 2 ans, je me suis séparée du père de ma fille après plus de 8 ans de vie commune. Je ne suis pas tombée parce que j’avais décidé qu’il n’arriverait pas à me faire chuter. Et j’ai pris le temps. Plus d’un an après, j’étais reconstruite, forte, prête, et j’ai rencontré quelqu’un. Et ça marche, parce que nous n’avons imposé aucune ancienne blessure à l’autre, parce que nous n’avons pas compté sur l’autre pour nous guérir, parce que notre relation n’est pas là pour exorciser nos précédents échecs. Ca durera le temps que ça durera, quelle importance ? L’important c’est de profiter du bonheur quand on le tient, en étant toujours honnête. La vie, ce n’est pas « profiter du chemin qu’on parcourt en attendant d’arriver où on le souhaite ». La vie, c’est inventer chaque jour son chemin pour arriver le plus loin possible 😉

    1. Mon soucis c’est que mes longues relations elles sont guéries!!! ce qui me fait mal, c’est toutes ces petites qui font un peu mal, mais qui ne s’arrêtent plus.
      Je ne compte sur personne pour guérir quoi que ce soit. Par contre tu serais bien étonnée de savoir le nombre de gars sur qui je tombe et pour qui c’est encore le cas…

  3. Ton gros pb, c’est que tu t’attend déjà à ce que tu veux voir au bout du chemin.
    Le plus simple pour vivre sereinement sa vie, c’est de suivre le chemin sans imaginer où il vas nous mener (mais c’est plus facile à dire qu’à faire :)).

    La situation des messages qui n’ont aucune réponse et dont la réponse arrive quand tu a décidé de coupé les ponts, je connais bien (et je ne parle pas d’amour mais d’amitié).
    C’est le genre de truc qui m’énerve royal.

    Après pour ta question, la raison voudrait que tu ne le revois plus (en lui disant pourquoi bien-sur).
    Mais si l’on suivait la raison tout le temps, on se ferai surement ch..r.
    Donc si tu es prête à ce que ce chemin ne t’emmène pas où tu le souhaite mais à vouloir profiter du moment présent, lâche toi.

    En tout cas, tu es la seule à pouvoir savoir comment gérer au mieux ta vie 🙂

    1. Je trouve ta réponse un peu « bête » sans te vexer. J’aurais dit que je ne sais pas ce que je veux, tu m’aurais dit « voilà, comme tu sais pas ce que tu veux, c’est normal ce qu’il t’arrive ». Je sais ce que je veux comme relation, mais ce n’est absolument pas figé et ça ne doit pas rentrer dans un choix de critères stricts.
      J’ai choisi de ne pas garder contact. Je me connais, et justement je sais ce qui risque de me faire du mal. Alors autant rester prudente…

      1. Si si, je suis vexé 😛
        C’est possible que ma réponse soit bête 🙂

        Quand je parlais du bout du chemin, c’était le fais de vouloir un vie de couple.
        Et donc de chercher à tout pris le père de tes futurs enfants.

        De mon expérience, je n’ai jamais cherché à me mettre en couple et c’est pourtant ce qui est arrivé.
        Alors qu’un pote à moi, voulait à tout pris se mettre en couple et faisait fuir les filles.

      2. Déjà je ne cherche pas le père de mes futurs enfants, vu que je ne suis pas sûre d’en vouloir.
        Je ne cherche pas non plus la notion classique de couple. Je cherche plutôt la bonne personne avec qui partager les bons comme les mauvais moments de ma vie, sans idée plus précise.
        Les rencontres je ne les « cherche » pas à tout prix, mais je prend ce qui me tombe dessus.
        En même temps on pourrait continuer longtemps hein : Si tu ne cherches pas, on te dit que c’est normal que tu ne trouves pas vu que tu ne cherches pas.
        Ou tu pourrais me dire que justement, je ne cherche pas assez et que je ne prend que ce qui me vient.
        Va savoir hein.
        Moi j’ai décidé d’arrêter de réfléchir, ça ne mène nulle part.
        Peut être ai je fait un premier pas vers lui trop vite, peut être pas. Toute façon réfléchir à tout ça ne changera pas le fond de l’histoire n’est ce pas?

      3. « Moi j’ai décidé d’arrêter de réfléchir, ça ne mène nulle part. »
        On n’est bien d’accord, il faut arrêter de se prendre la tête 😉

        (Bon je dis ça, mais je fais souvent le contraire ;))

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s