In My Mind

Avant, je ne vivais que pour ces moments-là…

cesmomentsla

Plus jeune, j’étais une très grande rêveuse.

Actuellement, j’ai l’impression d’être devenue une trop grande rêveuse.

Quand on commence à rêvasser sur les histoires d’amour, jeune ado, il y a ces moments qui égaient une journée. Le sourire du gars qui t’es adressé, un bonjour échangé, un « je l’ai croisé! je l’ai croisé! » à la pause entre deux cours…Et à l’époque, ça me suffisait. Au téléphone avec ma BFF de l’époque, c’était échanges de débilités en tout genre, mais qu’est ce que ça me faisait rêver! Ca m’en a fait remplir des pages de journaux intimes tout ça! Puis un jour on passe à la réalité et à la pratique des histoires d’amour, on y prend goût…et ces mêmes moments deviennent propices au manque, à une légère frustration et rumination.

Parce que bien sûr, adulte et jeune trentenaire, si ce genre de moments fait toujours le même effet, il dure beaucoup moins longtemps hélas!

C’est ce qui m’est arrivé précisément fin de la semaine dernière. Je me rend encore à la bibliothèque, moi qui dévore les livres. Je suis passée dans le rayon « jeunesse » et je suis tombée sur lui. Je me rend compte qu’il me demande vraiment comment je vais, mais bon, vu toute l’histoire, je suis gênée, alors je réponds vite et je m’en vais. Sauf que le livre que je cherchais semblait perdu. Qu’il a du m’aider à chercher à droite, à gauche, j’étais ennuyée, il allait peut être croire que je le faisais exprès pour qu’on puisse se parler?

Mais ce qui m’a fait vraiment, vraiment plaisir, c’est de voir qu’il semblait gauche, mal à l’aise, timide, un peu rouge en ma compagnie…ça, vraiment ça n’avait pas de prix!!

Je suis rentrée chez moi le sourire aux lèvres. C’était tellement drôle sur le moment.

Sur le moment…

Ca ne suffit plus à égayer mes journées. Et heureusement non?

C’est sans doute le signe qu’il faut passer à autre chose, très certainement.

La réalité.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

9 réflexions au sujet de « Avant, je ne vivais que pour ces moments-là… »

  1. Oui heureusement je pense 🙂 Mais c’est bien de pouvoir s’émerveiller de petites choses comme ça de temps en temps, même si ça ne dure pas 🙂

  2. c’est terrible mais je ne me lasse pas de ces moments de rêveries ! le danger aussi c’est de rester bloquer dans ses rêves qui eux au moins ne risque pas de décevoir et puis évidemment ça ne dure pas assez longtemps et ça manque de concret pour satisfaire durablement…bises et continue de bien avancer dans le réel 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s