In My Mind

Être belle : oui, mais…jusqu’à quel point?

êtrebelleouimais

Je suis sûre de ne pas être la seule à avoir des problèmes relationnels avec mon miroir. Je ne me trouve pas vraiment « moche », mais pas vraiment « belle » non plus. Je ne serais jamais la fille sur laquelle on va se retourner dans la rue en se disant « quelle beauté », pour autant on ne me fuit pas non plus. Comme beaucoup de personnes en fait, je suis dans un entre-deux. Je plais à certains et pas à d’autres. Tout comme l’inverse.

J’ai bien sûr des regrets. Si seulement j’avais eu des yeux plus grands, un visage plus fin…bref je rentrerais certainement dans les standards de beauté actuels. Mais au fond, ce ne serait pas moi.

Mais qu’est-ce qui aide les femmes à se sentir plus belles? un joli maquillage. Je me sens beaucoup plus jolie avec une pointe de ceci, un peu de cela, c’est toujours moi. Mais en mieux.

Et puis je suis tombée sur cet épingle en traînant sur pinterest :

êtrebelleouimais2

Ma première réaction? j’ai d’abord été envieuse. Je me suis dit « wouahouh, si je me maquillais plus les yeux, si je mettais plus de fond de teint, si… »

Et m’est directement revenu en mémoire un vieux souvenir : moi à 10 ans allant dormir chez une amie. M’amusant, riant, la voyant avec ses parents. Sa mère, belle comme une poupée. On se prépare pour aller dormir, et en allant dire bonne nuit à ses parents, j’ai un moment d’arrêt. Un petit choc qui dure trois secondes. C’est qui cette bonne femme sur le canapé? Ha…c’est sa mère…sans maquillage.

J’ai été étonnée du changement, je ne l’avais pas reconnue. Habituée à ma mère, beaucoup plus naturelle. Je me souviens m’être dit que je ne devrais jamais me retrouver comme elle : risquer qu’on ne me reconnaisse plus une fois le soir chez moi.

Si, bien sûr, sur l’image que je vous montre, photoshop ou un de ses amis a un peu joué, je me suis quand même demandé quel était l’intérêt de se modifier autant avec le maquillage? Se sentir belle? bien sûr, mais…

Je m’imagine me pointer comme ça au boulot, on se demanderait sans doute qu’est-ce qui me prend. Puis passé 10H, je me retrouverais dans la peau d’un vieux travelo.

Ou alors à une soirée, tiens, je rencontre quelqu’un, puis le lendemain…

J’arriverais encore à m’accepter au naturel?

Finalement, je préfère m’atteler à ça, m’aimer comme je suis, que de jouer un personnage qui n’est plus vraiment moi, et que je mets 10 minutes à reconnaître dans le miroir.

Ca n’empêche que je vais continuer à mettre du mascara, du crayon, du fond de teint, et pour certains occasions un maquillage plus soutenu. Mais je ferais en sorte de ne jamais atteindre le stade de cette photo : celle où je ne suis plus moi.

Le maquillage doit être un atout. Pas une identité.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

23 réflexions au sujet de « Être belle : oui, mais…jusqu’à quel point? »

  1. Très belle conclusion de l’article 🙂
    C’est bien pour ça que je ne touche pas à mon teint, même si ça serait mieux si je le faisais…

  2. ! j’ai été complètement bluffée par la transformation des filles une fois maquillée, on dirait effectivement des personnes différentes ! et même cheminement de pensée : assez admirative et un poil envieuse au début en mode « si seulement je savais en faire autant » et puis finalement oui se maquiller c’est tb, mais pas question non plus de porter un masque !

  3. ah c’est énorme le changement avec ce maquillage outrancier. vaut mieux le maquillage que propose Cristina ma chewiiiieee que tu es belle !! plus naturel
    en photo je me trouve trop moche ça ne change pas avec l’âge on dirait que mon visage s’allonge loool ! et j’ai des lunettes lors avec le maquillage faut faire attention 🙂

  4. Moi je vois le maquillage d’un oeil plus artistique et surtout par passion. J’adore les harmonies de couleurs et la créativité qu’il m’inspire. Cependant, il y a des occasions et des jours où je désire être naturelle même si le résultat ne me convient pas. Je ne me maquillage pas pour me dissimuler mais plutôt pour m’exprimer. Oui c’est un atout dont je peux vivre sans… mais j’adore ce temps passé devant le miroir, juste pour moi, et la satisfaction d’avoir fait quelque chose de beau. Et puis si une femme ne se ressemble plus après s’être démaquillée et qu’elle vit bien avec ça… pourquoi juger? L’important c’est d’être bien en le portant et au naturel.

  5. quand j’ai participé au défilé de mode du bureau, j’ai été maquillée et coiffée. je ne me reconnaissais plus. quand c’est pour une soirée, un événement c’est agréable mais en effet ça ne doit pas être un « combat » de tous les jours.

  6. Billet très judicieux.
    En plus de ne pas se reconnaître soi-même, c’est aussi le partenaire de ces demoiselles qui pourraient se sentir « arnaquer » une fois qu’elles sont démaquillées (sans dire que ces partenaires auraient forcément raison, hein). Parce que sans être des laideronnes ultimes, il y en a où y’a une sacrée différence ! OK on aime son partenaire pour son intérieur. Mais là trop de décalage entre le avant-après. Je pense que même en en mettant moins elles auraient pu atteindre un résultat très convenable pour leur donner envie d’être plus jolies…

  7. Ces photos sont bluffantes ! J’aimerais pouvoir me maquiller comme ça (enfin peut-être un peu moins voyant) pour les grandes occasions. Mais je suis tellement habituée au maquillage naturel et discret que je n’ai aucune compétence quand il s’agit de faire qqchose de plus élaboré. Et finalement, j’aime bien mon maquillage discret : un peu de fond de teint, de blush, d’eyeliner, de mascara, sans en faire trop ça suffit à me donner une tête acceptable 😉

  8. Tu a complètement raison.

    J’ai eu l’occasion de craqué sur une fille en soirée pour me rendre compte qu’au naturelle, ben c’était vraiment pas ça.
    Donc il vaut mieux rester au naturel avec juste une touche de maquillage pour accentuer une partie (les yeux ou les lèvres)

  9. J’aime me maquiller et arranger quelques détails qui peuvent me déplaire, mais en vouant ces photos je réagi comme toi : ok pour un peu de maquillage mais hors de question de ne plus le reconnaître! Après une première réaction en me disant « waouh quel travail! » Je me suis dis qu’en fait non ces photos étaient flippantes

  10. Je pense que le maquillage est là pour sublimer ou corriger quelques petits défauts mais pas à transformer une personne en effet. Les photos que tu nous montres sont pour la plupart hallucinantes c’est impensable de se balader maquiller à ce point en plein jour ! Bref je suis d’accord avec le mot de la fin c’est sûr 😉

  11. Je suis tellement d’accord ! Tout d’abord, sur ces photos, c’est quand même très pot de peinture ; jamais je ne maquillerais ainsi pour « tous les jours ». Ça doit prendre pas mal de temps, coûter cher en maquillage, et puis simplement, ça semble un peu déplacé dans la plupart des contextes quotidiens.
    Cela dit, lorsque j’étais plus jeune (et insécure), je me maquillais tous les jours (notamment eyeliner-mascara). Un jour, un ami m’a vue sans maquillage et m’a dit que j’avais l’air fatigué… Moi : Euh, non, je ne suis juste pas maquillée. J’étais un peu dégoûtée. Maintenant, je stresse moins par rapport à mon apparence, et je me contente d’un maquillage très léger, sauf pour les sorties et occasions (mais je ne sors plus beaucoup, en plus). Je préfère l’idée que lorsque je me maquille, les gens me trouveront encore plus jolie que d’habitude, que celle que les gens me trouveront moins jolie s’ils me voient sans mon maquillage habituel…
    Enfin, c’est une chose d’être maquillé pour des photos, pour la télé, etc. Comme on le sait, même les hommes se font maquiller ! Mais dans la vie, les femmes avec une couche visible de fond de teint et de poudre, la couleur qui change entre le visage et le cou, ce genre de chose n’est pas joli.

  12. Je suis d’accord avec toi: se maquiller pour être un peu plus jolie, mais pas au point de ne plus oser se montrer sans maquillage parce que la différence serait trop déconcertante!

  13. « Le maquillage doit être un atout. Pas une identité. »
    j’adore cette phrase qui est une très belle conclusion !

    Le maquillage sert a sublimer, à rassurer, mais effectivement pas à transformer un visage du tout au tout …

  14. C’est tout à fait vrai. Je me dis ça des fois quand je regarde des photos de moi : je prends bien la lumière, du coup avec un peu de maquillage, sur les photos j’ai l’air canon ! Puis je me regarde sans maquillage, un samedi après-midi, avec mes petites rougeurs, mes cernes, mes cheveux dont je ne sais pas quoi faire, mes lunettes et ma bouche sèche… Ah non, vraiment, personne n’a rien à m’envier ! C’est fou comme le maquillage peut faire la différence, et pourtant je me maquille très peu : mon fond de teint me dure plus d’un an, mes mascaras sèchent avant que je les finisse, je n’ai jamais fini un seul rouge à lèvre. Tout est dans les petites touches stratégiques : un peu de fond de teint sur les mâchoires, un peu sur le front, un peu de blush et de rouge à lèvre, un trait de crayon, et hop ! on dirait que je sors d’un magazine. C’est magiiiique !

  15. Bien d’accord avec ta conclusion ! Et de toutes facons quand j’en mets trop je ne me sens pas a l’aise… pas « moi »… un personnage comme tu dis !!

  16. Coucou,

    je suis aussi « entre deux », comme beaucoup d’entre nous ! je ne me vois pas me maquiller à outrance et ne pas me reconnaitre le soir ! j’ai fait un jour une séance de maquillage chez YR, et c’était très réussi, mais je ne me reconnaissais pas du tout !

    biz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s