Lecture

Certaines n’avaient jamais vu la mer

certainesnavaientjamaisvu

Voilà un livre qui m’a, à mon grand étonnement, marquée récemment. Si j’ai éprouvé de la surprise, c’est que la façon dont l’histoire est racontée déconcerte au départ. Un ton répétitif qui donne un peu l’impression d’énumérer des choses, un peu comme une liste de courses.

Sauf que finalement, cela ne fait que renforcer l’aspect dramatique de ce qui est conté, un peu comme si un voile de pudeur se mettait sur le contenu des phrases. Et quel contenu!

Nous sommes en 1919. Un bateau quitte l’Empire du Levant avec à son bord plusieurs dizaines de jeunes femmes promises à des Japonais travaillant aux États-Unis, toutes mariées par procuration.
C’est après une éprouvante traversée de l’Océan pacifique qu elles rencontrent pour la première fois à San Francisco leurs futurs maris. Celui pour lequel elles ont tout abandonné. Celui auquel elles ont tant rêvé. Celui qui va tant les décevoir.
À la façon d’un choeur antique, leurs voix se lèvent et racontent leurs misérables vies d’exilées… leurs nuits de noces, souvent brutales, leurs rudes journées de travail dans les champs, leurs combats pour apprivoiser une langue inconnue, la naissance de leurs enfants, l’humiliation des Blancs… Une véritable clameur jusqu’au silence de la guerre et la détention dans les camps d’internement – l’État considère tout Japonais vivant en Amérique comme traître. Bientôt, l’oubli emporte tout, comme si elles, leurs époux et leurs progénitures n’avaient jamais existé.

Si le résumé dévoile beaucoup, c’est en fait le ton d’écriture qui à mon sens, est l’élément central. Et qui fait que, quand j’ai eu terminé le livre, j’étais presque prête à me lancer dans des recherches pour savoir si c’était « vraiment vrai », ou pas.

J’aurais aimé qu’il y ait quelques pages de plus.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

6 réflexions au sujet de « Certaines n’avaient jamais vu la mer »

  1. Je l’ai lu il y a quelques mois, ma belle-mère me l’a offert pour Noël et comme toi j’ai été quelque peu décontenancée car je ne connaissais rien de cette histoire, j’ai donc fait des recherches après et ça fait froid dans le dos ! Cela étant dit, j’ai trouvé le style peut-être un peu trop impersonnel même si c’est tout de même très bien écrit. Enfin, je dois dire aussi que je suis restée sur ma faim, j’aurais, comme toi, aimé qu’il y ait quelques pages en plus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s