In My Mind

Lâcher prise…tout simplement?

lacherprise2

Je passe par la période que tou(te)s les célibataires ont déjà connu : celle où tu aimerais bien qu’une histoire commence, et que rien ne va dans ce sens. Celle où tes amis ont tendance à te dire « nan mais lâche prise, ça arrivera quand tu t’y attendras le moins… ». Alors que cette phrase te donne juste envie de sortir ta scie électrique, et d’empaqueter ensuite tout le monde dans des sacs poubelles.

Alors c’est pas ça, bien sûr qu’ils ont raison. Bien sûr. Mais ce qui est dur dans cette idée, c’est de lâcher prise quand tu n’as rien autour de toi. Aucun candidat potentiel. Alors forcément, boulot, métro, dodo, rien de rien de rien….comment espérer? J’ai remarqué que l’époque où j’ai le plus réussi à lâcher prise, c’est celle où je faisais de la danse. Car il y avait plusieurs mecs…ça ne veut pas dire, je ne voulais pas me taper tout le monde! mais je savais qu’il y aurait, peut être, des probabilités que…vu que j’avais les mecs sous les yeux. Sans compter toutes les sorties qu’on faisait, bref c’était la belle vie….jusqu’à ce que je me rende compte que c’était une belle brochette d’instables et que j’ai raccroché.

Je ne me laisse pas aller, je fais 3 activités différentes, qui me permettent de rencontrer des gens. Mais actuellement, c’est soit les « tout jeune » (10 ans de moins), soit les beaucoup trop vieux, soit les en couple/mariés. Et comme je n’ai ni un temps ou un salaire extensible, je suis un peu bloquée.

Je ne suis pas aidée non plus par les autres. On oublie souvent que ce qui nous empêche de lâcher prise, c’est les gens qui nous entoure. Alors moi je vous le dis, je vous le crie haut et fort : parfois pour lâcher prise, il faut fuir les gens qui nous veulent du bien. J’ai à ce sujet un bien bel exemple. L’amie qui justement me dit « lâche prise! », et à qui le lendemain je raconte une histoire qui m’est arrivée…à savoir qu’un mec a du me raccompagner suite à mon footing au parc, car je suis partie trop tard de façon imprudente, et j’étais seule dans une partie boisée sans éclairage. Ce gars s’est proposé de me raccompagner, j’ai accepté tellement j’avais la trouille. Quelle chance non? Hé bien l’amie qui veut mon bien, plutôt que d’aller dans ce sens, m’a juste répondu ceci : « Oh c’est sympa! et quoi il était mignon? il te plaisait? t’as eu son numéro? quoi il était intéressé?? ». Super. Non à toutes les questions, et moi qui me suis sentie un peu mal après. Merci bien.

Entre ça et les amies qui s’inquiètent tellement pour toi qu’elles te caseraient bien avec…n’importe qui. Je parle du petit jeune avec qui je m’entends bien au cours (22 ans, étudiant)? j’ai droit à : « non mais en même temps j’ai une amie, tu sais, qui est sortie avec un type plus jeune qu’elle et ça a bien marché ». Heu……

Ou alors quand je parle d’un mec avec qui je m’entend bien mais qui ne m’attire vraiment pas : « et pourquoi t’essaierais pas? parfois on a des surprises!!! » –> je n’ai pas envie de m’obliger à sortir et faire l’amour avec quelqu’un, je pense que c’est aussi mal pour lui que pour moi.

Alors je m’éloigne pour le moment des gens qui, eux, ne lâche pas prise vis-à-vis de moi.

Je suis pourtant la mieux placée pour vous dire que c’est vrai ces histoires de lâcher-prise. L’aventure que j’ai eue il y a 4-5 mois, c’était vraiment ça. Je m’en foutais de rencontrer quelqu’un. Et un type que je croisais une poignée de fois par an, que j’aurais juré ne JAMAIS intéresser, est venu vers moi. Je lui plaisais, mais comme il est froid au premier abord, je n’ai jamais rien vu. Et un jour il s’est lancé…mais ça n’a pas marché.

J’ai décidé pour le moment de lâcher prise. Ca vient petit à petit, mais c’est dur.

En fait au travers d’une activité, la vérité, c’est qu’il y a un type qui me plaît. Un seul. Alors au départ, j’ai fait le truc classique : essayer de sonder d’abord son âge, s’il est déjà pris, etc…Mais autant la première fois où je l’ai vu, j’étais emballée, autant j’ai vite été refroidie. Je ne sais toujours pas s’il a quelqu’un. Un exemple de nos dernières conversations?

« Emilie : Et toi, tu viens du boulot ou de chez toi? (cherchez pas, c’est notre prof qui nous avait posé cette drôle de question que j’ai reprise…)

Lui : De l’extérieur.

E: ……..

L : ………. » Fin de la discussion.

Autant être réaliste. Peut-être, ou pas, j’en sais rien, et pour une fois j’ai plus envie de savoir. Je viens là pour passer un bon moment, j’ai fait l’effort de m’intéresser, et c’est tout tant pis. Peut être que ça viendra d’un autre endroit. Peut-être de lui.

Mais pour lâcher prise, le premier travail que je dois faire, c’est me dire que je mérite cette relation. Et arrêter mes « je suis trop moche pour lui », « je mérite pas ça », etc, etc..

Une chose à la fois. Mais je respire déjà mieux.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

9 réflexions au sujet de « Lâcher prise…tout simplement? »

  1. tu m’ôtes les mots de la bouche en bien des points
    le rien de nouveau à l’horizon
    le je sors mais je rencontre des gens très jeunes, casés, bien plus âgés que moi
    le je suis pas assez bien pour…
    rhaaaaaaaa
    mais j’ai le sentiment d’être bien loin de lâcher prise en revanche, au contraire j’ai l’impression d’avoir envie de jouer des coudes et de me débattre…
    bisous

  2. Ton article me parle tellement ! Je n’arrive pas à lâcher prise justement, j’habite dans un petit bled où les mecs semblent tous casés…comme mon dernier crush, j’ai appris cette semaine qu’il était papa, casé tout ça et vlan… mais comme deja je me dis tout le temps que je ne suis pas assez bien pour un tel ou un tel, je devrais commencer par là et tenter de me convaincre du contraire…
    Bon courage à toi !
    bisous

  3. Quand une de mes amies m’a dit qu’elle n’y croyait plus, je lui ai dit que c’etait la meilleure façon pour se retrouver casée, car ça a marché pour moi il y a quelques mois. Mais il faut que ca se fasse naturellement, le lacher prise doit être une evidence et non pas qqch à faire.
    En matiere sentimentale, je suis assez curieuse donc si une de mes copines me racontait ton histoire, je ne pourrais m’empêcher de lui demander s’il est mignon, si elle a pris son numéro etc. Mais si je sais qu’elle ne veut pas se caser, je ne poserai pas de question sur la possibilité d’une histoire.

  4. Je suis passée par là il y a même pas 2 mois je crois que tu t’en souviens pour t’en avoir parlé à de nombreuses reprises 🙂 et sans que je sache comment (surement les vacances aussi) je me sens plus légère, j’ai rien fait de spécial pourtant alors hélas je n’ai pas la réponse, je pense qu’un jour ça vient, tu le ressens, tu te sens mieux sans savoir pourquoi ni comment et le truc de fuir ceux qui te veulent du bien mais qui s’y prennent comme des manches je suis pour à 200%. se retrouver seule ça fait du bien en s’octroyant des sorties de temps en temps… ou pas !! Bisous

  5. je suis célibatire depuis 1 an et demi et tout comme toi je n’ai pas envie de me donner à n’importe qui pour faire genre « j’ai un mec »! effectivement il faut soi disant lacher prise mais je trouve que ça ressemble plus à un dicton !! un peu comme le fameux « 1 de perdu 10 de retrouver » sérieux comment lacher prise quand on sait qu’on est une fille bien qui ne demande qu’à aimer ?? (sans me vanter hein!) je suis de l’avis de l’heureuse imparfaite : il faut se battre (et surtout de nos jours) pour rencontrer celui qui fera battre notre coeur ! bon courage d’une célibataire qui en a marre d’être seule 🙂

  6. Merci pour ton article, parce que moi qui sus célibataire depuis longtemps je me suis retrouvée dans ta dernière phrase… Quand je rencontre un garçon qui me plait, j’ai tendance à penser que je ne suis pas assez jolie, pas assez originale, que je n’ai pas une conversation assez intéressante… Et à laisser passer ma chance.
    Alors que la meilleure solution, c’est d’être naturelle, non ? 🙂

  7. Je me retrouve dans cet article parce que je ne sais pas lacher prise, ca m’arrive rarement et tout le monde dit que quand on lache prise justement ca arrive. Quand il est venu me parler, je n’esperai rien, ne l’avais pas remarquer, il est sorti de nul part et pourtant ca a mené a quelque chose, maintenant fini mais oui je peux dire que c’etait dans un de ces rares moments ou j’ai laché prise. Mais comment on lache prise quand le celibat nous pese ? mais ca m’est deja arrive, alors c’est que je sais faire, c’est juste un peu bien caché 😉 On me dit aussi que je m’accroche trop, trop vite … avec ca et le lacher prise, je suis pas gatee hahah

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s