In My Mind

Première étape vers le bonheur : s’accepter et (se) pardonner

pardon

Toujours dans ma quête de retrouver un certain bien-être et de gagner en lâcher prise, je me suis penchée sur un sujet en particulier : pour être bien avec les autres, il faut être bien avec soi.

Je me suis rendue compte que je vivais très mal mon célibat pour la simple et bonne raison que je m’en jugeais responsable. A différents niveaux : je ne choisis pas les bons gars, je n’écoute pas ma petite voix intérieure, si le gars ne veut pas de moi, c’est bien sûr parce que je ne suis pas assez jolie, pas assez bien, pas assez…STOP !

J’ai déjà essayé de comprendre pourquoi j’étais comme ça. Facile. Entre un père qui ne m’a jamais fait aucun compliment, et une mère qui passe son temps à critiquer tout et tout le monde, forcément pour avoir un regard bienveillant, je n’avais déjà pas les bonnes bases.

Pourtant je n’avais jamais douté de moi dans mes relations avec les hommes. A croire qu’à défaut d’être une beauté classique, j’avais du charme. Car j’ai toujours eu un flirt en soirée, trouvé facilement un mec, tout en sachant que je n’étais pas un canon.

Je me souviens de vacances avec ma meilleur amie quand on était ados : elle, c’était une bombasse asiatique qui avait fait régime tout l’été et qui était sublime. Moi j’étais l’étudiante qui avait passé un mois à travailler, vannée, et qui avait un peu trop profité des sucreries.

Sur place, elle a eu bien plus de succès que moi. Il n’empêche que le bel étudiant en droit à été l’un des rares à me courir après, et en Miss Monde mon amie ne l’a pas bien vécu.

Et comme je m’en suis toujours foutue d’avoir tous les mecs, tant que j’avais celui que je voulais, en fait ça allait bien.

Puis j’ai rencontré un type qui s’est payé ma tête, il m’a allumée sans ne jamais passer à rien sur le plan physique. Alors qu’il ne s’était pas gêné avec d’autres. J’ai commencé à me voir avec d’autres yeux. A ne plus accepter mes défauts. A ne plus m’aimer. Vous avez déjà essayé d’être sympa avec les autres quand vous ne vous aimez pas vous-mêmes ? C’est dur.

J’ai même fini par me dire, après toutes ces histoires vécues ces dernières années, qu’il n’y avait plus que mon corps pour intéresser les mecs. Parce que c’est bien connu : pour coucher on ne regarde pas la tête (dixit mon ancien superviseur de stage…).

Sauf que ça m’empêche de lâcher prise concernant mon célibat et une future rencontre. Dès que ça ne part pas dans le sens que je veux, je me descends en flèche et mon moral est totalement lié…à quelqu’un d’autre !

Alors j’ai inversé la vapeur depuis quelques temps. Je me regarde dans la glace et je me dis que, oui, je m’aime bien. Je ne suis pas parfaite, mais c’est moi, et « moi » elle est bien en fait.

J’ai mes défauts et mes qualités. Je suis quelqu’un d’honnête, de correct, sincère. Avec mon physique à moi.

Ca ne règle pas tout. Mais quand un mec qui me plaît n’a pas d’attirance réciproque, je ne me rends plus malade avec ça. Je me dis juste que c’est dommage. Je me dis juste que ce n’était pas lui. Je me dis juste que ce sera le suivant.

J’arrive enfin à me dire que s’il doit se passer quelque chose avec tel ou tel type, ça se fera, sinon c’est que ça ne devait pas se faire. Pour avoir essayé de forcer les choses dans ces cas là, je sais que ça ne mène nulle part.

Je me dis aussi que oui j’ai parfois fait des erreurs et des mauvais choix, mais que c’est humain. Tout le monde a le droit de se tromper. Que je ne suis pas parfaite, et tant mieux.

Et surtout je me répète cette vérité en boucle : « Ne mets pas la clé de ton bonheur dans la poche de quelqu’un d’autre ».

Je reste persuadée que tout finit toujours par arriver…
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

12 réflexions au sujet de « Première étape vers le bonheur : s’accepter et (se) pardonner »

  1. j ai attendu 29 ans pour trouver quelqu un de bien…
    et on me disait: tu trouveras quand tu ne t y attendra pas blabla.
    En fait quand je l ai vu lui, je ne nous ai pas imaginé ensemble, j’ai passé une bonne soirée et puis, je me suis laissée allée, il ne correspondait pas à mon type d’hommes.Comme quoi je m’avais créé des barrières toute seule en fait.
    Persévère Emilie, comme dit la chanson  » si t’y crois plus, c’est que t’es mort »

    bizz

  2. Tout a fait d’accord avec hell62, on se crée des barrières toutes seules.
    Soit moins exigent avec toi même, chacun trouve chaussure à son pied et tes petits défauts feront le bonheur d’un homme. Mon chéri n’a pas été un coup de foudre, au départ je n’attendais rien de cette relation, juste des bons moments et finalement on est ensemble depuis 5 ans. Parfois il peut suffire de lâcher prise et laisser sa chance à quelqu’un qui t’aimera pour ce que tu es.

    En tout cas, félicitation pour ton positivisme!

  3. Je ne connaissais pas l’expression de la clé, mais je la trouve parfaite!
    Aie confiance, la vie réserve parfois de belles surprises…. quand on s’y attend le moins!

  4. C’est vrai que si on ne s’aime pas soi-même, difficile de trouver quelqu’un qui nous aimera. Mais c’est vrai aussi que c’est pas aussi facile que ça de s’aimer, après tant d’années à se côtoyer sans.
    J’ai la chance d’avoir pu trouver quelqu’un qui m’aime alors que je ne m’aime toujours pas, pas tous les jours, pas souvent.
    J’espère que tu trouveras le bonheur, mais t’es bien partie pour déjà trouver la sérénité, et c’est important en attendant ^^

  5. Je me retrouve encore une fois dans ton article et ca fait du bien quelque part de ne pas se sentir seule. J’ai tout le temps besoin d’etre rassurée que ce soit avec mes amis, ma famille, donc tu t’imagines encore plus quand je suis en couple.en periode de celibat. Je suis un peu comme toi, concretement c’etait plus de sa faute que de la mienne si ca n’a pas marché, mais je lui ai trouvé des excuses, je me suis excusée de ne pas etre « assez » pour lui … et je n’aurai pas du rebaisser. Ce n’etait juste pas fait pour etre. Mais c’est plus facile de se dire que le probleme vient de nous, vu que de toute facon, quoiqu’on essaye, ca finit par capoter.
    Mais je pense que tu es sur la bonne voie, il faut s’accepter avant d’etre accepté mais c’est loin d’etre la voie la plus facile.
    Je sais que pour ma part, maintenant j’aimerais quelque chose qui me fasse sentr differente, j’ai envie d’etre cette fille qu’on a attendu cette fille avec qui on dit que c’est different. Donc je place surement la barre un peu haut …
    je te souhaite tout le meilleur, et oui tout finit par arriver, il suffit juste de s’armer de patience (ce qui est loin d’etre mon fort :p)
    des bisous

    http://jaiecrit.wordpress.com

  6. excellent article et je rajouterais que tu es une très bonne amie, fidèle, juste, attentive et de bons conseil et tu as énormément de charme ! tu trouveras MrSunny je m’en fais pas mais pfff l’attente est longue je confirme et compatis !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s