In My Mind

Après la bataille

apresbataille

Alors, finalement, après m’être préparée et avoir affronté mes soucis, que s’est-il passé? est-ce que ça a marché?

Déjà, j’ai du prendre beaucoup de recul par rapport aux gens qui m’entourent. J’ai eu besoin de me retrouver moi, car la seule personne qui nous connaisse vraiment, c’est nous-même…Les autres ne font que projeter sur vous leur vision personnelle. Et parfois ça fait plus de mal que de bien.

Ca m’a permis de recharger mes batteries. Et de me lancer.

Déjà, j’ai eu une bonne explication concernant ma situation au boulot. Je n’en dirai pas plus, mais un gros poids ne pèse plus sur ma poitrine. Pour l’évolution on verra, mais c’est déjà une belle victoire. J’ai même fini par en parler aux autres. Avis unanimes : ce n’était pas à moi à le faire (malheureusement je ne peux pas en dire plus), mais tout le monde me félicite et est admiratif de la démarche. Objectif un réussi.

Ensuite sur le plan perso, j’ai fait deux choses : je me suis pardonnée, j’ai arrêté de me dire que tout venait de moi. Et j’ai développé un regard bienveillant sur moi-même. J’ai arrêté de me critiquer tout le temps, de me rabaisser, j’ai décidé on pourrait dire…de m’aimer.

Est-ce que ça change quelque chose? Oui, indéniablement.

Pour expliquer, je vais vous parler du « gars du mercredi », le mec qui me plaît bien à mon cours. Un mois et demi pour enfin arriver à discuter avec lui. Il me plaît, on a des goûts en commun mais…il reste juste gentil. Il est très secret. Impossible de savoir s’il a quelqu’un, sauf en lui demandant clairement. Mais quand j’ai vu que le petit jeune, qui est aussi avec nous en cours, marchait plus dans mes blagues et était déjà prêt à aller boire un verre (et oui…), je me suis rendue compte que le gars du mercredi est soit pas intéressé du tout. Soit timide à un tel point que je ne suis pas sûre que ça me plaise. Pourtant à la base, je rêvais d’une rencontre « réelle », qu’on fasse connaissance petit à petit, en sachant qu’il y aurait eu un intérêt mutuel. Ici, à moins d’un miracle, j’ai bien peur qu’il ne faille laisser ça comme ça. Mais ce qui a changé, c’est que pas une seule fois je me suis dit que c’était à cause de moi. Je me dit juste tant pis, c’est comme ça. Je suis dépitée bien sûr. Mais plus dans tous mes états comme avant.

Et mon petit doigt me dit que la prochaine à rencontrer quelqu’un, ça pourrait bien être moi…
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

11 réflexions au sujet de « Après la bataille »

  1. Cool pour ton boulot, ça fait du bien quand une situation pesante se dénoue !

    Pour le gars du mercredi tu as raison de ne plus te prendre la tête, et je te souhaite d’être la prochaine !!! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s