In My Mind

Les syndromes du célibat ancré et de la fille compliquée

fillecompliquee

Et oui moi je suis comme ça, c’est direct le combo gagnant.

Pourquoi faire simple après tout? Mais avant tout, une petite explication…

Le syndrome du célibat ancré, on peut parfois en être atteint quand ça fait un petit moment qu’on est seul, et qu’on a pris ses habitudes. Et là, deux façons de le vivre : soit comme ma copine (la pauvre, vu le nombre de fois où je m’inspire d’elle, j’espère qu’elle ne tombera jamais sur mon blog), qui le vit très mal, ce célibat. Pour qui le simple fait de devoir sortir ses poubelles seule est une épreuve, car pour elle ça devrait être le rôle de son mec (qu’elle n’a pas). Ca donne comme conséquence une fille qui serait prête à se mettre avec n’importe quel gars du moment que physiquement, il lui plaît. Peut importe si après c’est un connard, trop tard elle est amoureuse.

Et puis vous avez l’autre option dans les conséquences, un peu la mienne : finalement on se débrouille bien tout seul. On part en vacances seul, on peut même parfois se faire un resto et un ciné seul, on a sa liberté. Même si ça n’empêche pas que l’amour nous manque. Sauf que rencontrer quelqu’un a forcément un autre sens : ce n’est pas pour meubler notre solitude, avec qui finalement on est presque devenu ami. Peut être en attend on trop d’ailleurs : on attend que ça nous apporte quelque chose de différent. Quoi? ah ça, on ne s’en souvient plus. Mais voilà.

Donc déjà je suis atteinte du syndrome du célibat ancré, option « bien vécu ».

Mais je crois que celui de la fille compliquée est aussi inscrit en moi.

La fille compliquée, c’est celle qui bizarrement ne tombe jamais sur la personne qu’elle voudrait.

C’est la fille qui rêve d’une rencontre jolie, douce, où on avance pas à pas pour se découvrir.

C’est la fille qui sait pourtant que dans la réalité, il y a des princes arrogants et cons, et des gentils hommes charmants.

Mais…ça ne se passera jamais comme elle le voudrait. Et parfois ça la déstabilise. Et parfois elle se demande bien ce qu’elle va faire…

Bref, comment vous expliquer mon désarroi…j’ai un énorme coup de coeur pour un gars à mon cours. Je le trouve mignon, gentil, doux, calme posé, bref super sympa quand il n’est pas en mode « blizzard » avec moi. Seulement voilà il n’a pas l’air intéressé. Sauf au moment où je m’en désintéresse car j’en ai marre de pédaler dans le vide. Alors il envoie des sms, je vous le dis ici, et en fait….ce soir là il m’appelle. Il veut m’expliquer pourquoi il est comme ça, il sait qu’il peut parfois être froid, blabla, il bégaie, il patauge, je trouve ça mignon. Je lui propose qu’on se fasse un truc s’il est vraiment sincère. Il accepte avec joie.

Et c’est là que le syndrome de la fille compliquée surgit puissance 10.000.

Je suis attirée par un mec mignon, gentil, doux, calme, posé. Je découvre un mec qui bien sûr a vécu une histoire malheureuse (ceci explique cela), je comprends, mais je découvre aussi…un mec mignon, gentil, doux, hyper sensible et méga expansif.

Ha. Galère.

Comment te dire? moi il me faut du temps, pour bien connaître l’autre et m’en faire une idée. Il y a comment on se présente, et comment on connaît l’autre réellement.

Sauf que là, j’ai déjà eu droit (au choix) à : « Je suis trop bien avec toi, tu me manques, je pense tout le temps à toi, mon Emilie » (entre autre), à tout ça je peux ajouter qu’il (mais là j’espère vraiment vraiment) m’a fait une blague en passant devant une bijouterie (je vous laisse deviner quelle blague), et si ça ne tenait qu’à lui, on se montrerait déjà ensemble en cours.

Dois je vraiment vous dire qu’on a eu un seul rendez-vous et que ça s’est borné à des bisous?

Alors je compte faire quoi?

Je tiens à préciser qu’il y a des trucs qui me plaisent chez lui. Certaines que je trouve même super. Mais ce côté là j’ai plus de mal. Donc…

J’aimerais bien pour une fois ne pas m’enfuir en courant (même si je suis un peu tentée).  Je me dis que je vais voir, sans trop me mettre la pression. Et en lui disant gentiment de mettre un petit frein là. Le temps que je puisse au moins faire mon petit bonhomme de chemin, et puis on verra bien. Non?

Vous en pensez quoi?
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

24 réflexions au sujet de « Les syndromes du célibat ancré et de la fille compliquée »

  1. Alors alors alors… (tain je sens que je vais encore écrire un roman en guise de commentaire)
    J’vois ce que tu veux dire, et j’vais pas me la jouer « allez, laisse-lui une petite chance, si ça se trouve tu vas avoir un déclencheur plus tard » parce que chez moi ça ne marche jamais le déclencheur plus tard…
    Mais dis-lui (Agoaye docteur es communication)… Explique-lui les différences de caractère que déjà tu as remarqué chez lui et dis-lui que tu n’as pas du tout l’intention de la faire souffrir mais que du coup l’adaptation est difficile.
    Moi non plus j’aime pas les mecs comme ça… ben ouais, mais c’est pas marqué dessus, t’as ouvert le kinder et t’as une surprise pourrie dedans (pourrie pour toi, parce que pour d’autres ça va être une surprise en or massif).

    En résumé : nan, ne t’enfuis pas à toute jambes, mais genre tu guettes le premier endroit sombre où tu vas pouvoir te planquer :))
    Mais dis-lui…

  2. C’est donc passé de rien à tout en une soirée ?
    Ça me donne l’impression d’avoir loupé un épisode à l’histoire.

    Ne part pas tout de suite car il semble te plaire.
    Mais ne le laisse pas trop s’enflammer quand même.
    A voir, s’il reste comme ça.

  3. ‘fin là le changement est brutal. On passe du rien au tout et pas dit que ça ne va pas repasser du tout ou rien. Bref reste calme, laisse-lui sa chance, ne t’emballe pas et explique lui doucement que chez toi ça prend du temps.

  4. Ouahhh ! Il ne fait rien à moitié lui. Ne t’enfuis pas mais ne t’emballe pas comme lui non plus. On ne peut pas agir ainsi en 1 soirée, surtout après ses débuts assez distants… Mais parles lui en, autant commencer sur de bonnes bases 😉

  5. Oui, je rejoins les autres. Ne prends pas tes jambes à ton cou. Mais parle lui et dis lui que tu as besoin de temps en laissant entendre que si tout va trop vite, tu vas paniquer… Aaah si tout le monde pouvait avoir le même tempo !! Je croise les doigts pour toi en tout cas 🙂

  6. Fonceeeee et profiteeeeeee 🙂 dis lui juste que tu as besoin de temps (seulement si tu le trouves trop pressant ou s’il te fait une remarque) qui est du en parti au célibat et à ton indépendance mais pour le reste profites et sois surprise. Essaie de pas trop l’analyser (bien qu’il soit un peu dur à suivre le garçon, il avance, recule et fait des grands bonds looool) et si des trucs te gênent chez lui (genre trop expansif) dis lui surtout !!! C’est trop cool je te SMS tiens 🙂

  7. Oh la vache ! retournement de situation total !!! :O
    Je dois avouer que son attitude me refroidirait car j’aurais peur que demain, il redevienne froid et distant, puis le surlendemain de nouveau hyper chaleureux et enjoué, et ainsi de suite…
    Mais tente le coup miss, après tout tu n’as rien à perdre ! et parles lui que tu préfères y aller plus en douceur, que tu as été refroidie par tes expériences passées…

  8. Ahah comme je te comprends dans ce que tu écris 😀
    Mais pareil, un mec aussi enflammé ça me refroidirait clairement… Il faut laisser le temps à la relation de vivre, d’évoluer, et surtout pas s’enflammer, ça me donnerait trop l’impression que le mec est là uniquement pour combler sa solitude et pas parce que c’est moi qu’il aime sincèrement… (oui comme tu peux le voir, dans le genre compliqué et pas rassurée j’en tiens une belle couche aussi….)
    Dis lui pour qu’il calme ses ardeurs, explique lui, et attends de voir comment ça va se passer. Mais ne fuis pas 🙂 (enfin pas encore ;))

  9. Voilà, à force de le traiter d’allumeur, le mec a fini par s’enflammer, faites attention à vos commentaires la prochaine fois. Il est simplement du mauvais côté de l’asymptote (voir sur twitter) pour le moment. Face à une attitude un peu excessive/déroutante, quoi de plus normal d’être un chouia déstabilisée. Savoir doser encore et encore, pas en faire trop, pas en faire trop peu,… Tout un art quoi… Évidemment pas encore assez de matière pour t’enfuir en courant à moins que ta priorité du moment soit d’améliorer tes performances en running.

  10. tu as aussi un peu le syndrome de la fille qui flippe d’avoir enfin trouvé un homme qui pourrait lui correspondre, mais ce qui signifie également un homme qui pourrait te faire quitter tout ce que tu as gagné jusqu’à maintenant en acceptant ton célibat. Tu as juste écrit ce que j’ai pu ressentir mille fois (enfin j’exagère), la rencontre d’un homme bien mais qui est prêt à donner beaucoup alors que toi tu n’es pas prête à tout recevoir d’un coup! Laisse le temps faire les choses, glisse lui gentillement que tu as peut-être besoin d’un peu plus de temps pour être à fond, mais surtout ne le fuis pas, il a l’air de te plaire 🙂

  11. Coucou, j’adore ton récit, j’ai crut que j’étais entrain de me lire tellement ma situation est similaire. Je suis habituée à mon célibat je le vis plutot bien meme. Autonomie et Indépendance m’ont rendu endurcie, donc quand je vois d’autres nanas se lamenter sur leur sort de célibataire, j’ai parfois meme du meme à les comprendre tellement je me sens bien seule. Mais voila que ça me manque parfois d’etre amoureuse, d’avoir ces  » papillons dans le ventre » ou cette adrénaline avant d’aller à un rdv. J’en ai eu des rencontres, ce n’est pas faute d’avoir essayer.. Mais chaque fois quelque chose qui ne va pas. Chaque fois, je rentre de mon rdv plus déprimée en me disant que j’aurais meme pas dut essayer parce que ça fatigue tout ça. Incapable de trouver la personne pour qui je peux fondre. Je ne parle pas du physique mais bien sur de la personnalité. C’est dur, très dur. Les gens ne te comprennent pas, ils en ont marre eux meme de tes récits vouer à l’échec et parfois moi aussi je fuis par peur de faire un choix par défaut et enterrer ce que j’ai pris du temps à apprivoiser: ma liberté.

  12. hello miss!
    cet article me fait echo, moi aussi célibat ancré et mes habitudes bien à moi. ma liberté, je la chérie.
    les hommes, beaucoup de crapauds, beaucoup de souffrance.
    tu n’es pas compliquée, tu as roulé ta bosse et tes mauvaises expériences t’ont rendues plus réfléchie. prends ton temps, rien ne presse. 🙂

  13. a) Tu ne fuies pas.
    b) Tu te donnes le temps de vous apprivoiser. (Donc il oublie le turbo.)
    c) T’écoute et tu attends.
    d) Tu lui laisses une chance, à ce fichu mâle bipède. Mais il respecte les formes.

  14. Tiens je suis retournée sur ton blog, et en relisant tes articles sur ton état d’esprit face au fait d’être en couple, je me suis dit que je pensais aussi comme toi, que j’étais pas prête de me remettre en couple et encore moins de trouver le mec qui me donnerait envie d’être en couple et de renoncer à mon célibat dans lequel j’étais depuis environ 3 ans… Et puis finalement, je l’ai trouvé, enfin ça m’est tombé dessus (c’est cliché de dire ça, mais bon c’est vrai), et toutes mes craintes sont parties, c’est assez dingue, mais enfin bon c’est vrai, donc ne réfléchis pas trop, reste ouverte aux opportunités, aux rencontres, et cela pourra tourner en ta faveur. T’inquiète 🙂

  15. J’ai le même problème sauf que moi je me dit vraiment que y’a trop de mec sur terre pour essayer un truc avec quelqu un sachant que je peu perdre ma chance de rencontre THE MAN !
    Si on est ancré dans notre célibat c pour ce caser avec n´importe qui!!! Pose toi les bonnes questions … Si tu trouve plus de point négatif que positif a être avec lui … NEXT!!! Au prochain

  16. Je sais que cet article date de 2013 mais je voulais remercier l’auteure ce soir car il me permet en 2018 de me sentir un peu moins seule avec ce passage de ma vie très similaire;

    J’avais lu avec intérêt que dans la vie avant une assez grande mâturité certain(e)s passent globalement par deux phases: la phase de sacrifice de soi, de don de soi. Et la phase de peur de donner et envie de tout garder pour soi.

    Je me reconnais absolument dans cette description (et dans mon cas je sais aussi que des liens d’attachement dysfonctionnels à mes parents dans l’enfance en sont la cause primaire).

    En relation amoureuse et dans mon histoire ces deux phases donnent une première étape de maternage de l’autre à penser nuit et jour à Prince Charmant, à s’occuper de lui quand enfin un Prince nous regarde et puis voir que le rêve de ma vie n’est pas de materner Prince Charmant, ça m’épuise et j’ai l’impression qu’il est … mon fils (tue libido). Puis ça devient envie de relation sans trop d’engagement, le ‘on verra’ et dans mon cas ‘oui on va d’abord bien se parler pendant des semaines et coucher ben ça on verra aussi envie mais pas d’enchaîner’

    Et puis là je suis dans ma phase 2 donc de ‘pas envie de faire des plans sur la comète avec ce gars beau mignon doux très idéaliste rêveur prince charmant pendant des mois platoniques puisque je refusais plus et puis là j’ai cédé et on s’est fait des déclarations écrites et puis ça a été le début de la fin je pense, là il a vu que je suis instable au fond, pas vraiment dans l’envie de m’engager, il m’a avoué se méfier, je me suis sentie blessée, j’ai rien dit, la colère est née en moi, je l’ai injustement jugé et il s’est renfermé dans sa coquille, ce rejet partiel m’a poussé à le rejeter entièrement il a accepté et voilà comme deux imbéciles, enfin en tout cas moi je me sens imbécile, je me retrouve à aimer un homme au fond quand même beaucoup et me rendre compte qu’en 48 heures ben on est passé de se voir dans 3 jours après 3 mois d’échanges platoniques à tout annuler et se souhaiter de trouver la paix et à bientôt être une meilleure version de nous-même assez sereine pour trouver une relation heureuse. »

    Et je suis triste et déconfite et me sens libérée d’un poids soulagée aussi et puis ben seule et en connexion avec le manque qui est douloureux soudain et aussi très confiante que je n’aurai pas de problème pour retrouver quelqu’un. Mais aussi très triste et en colère contre moi de me dire que peut-être à un moment il faudrait que je fasse un peu plus d’efforts pour ACCEPTER l’autre (ne pas le rejeter à jamais quand lui faisait seulement un petit pas tout léger de côté). Parce que sinon à ce rythme là je vais encore enchaîner bien 5 relations tristes du genre. Bref, je crois que je l’ai perdu et parce que j’ai été trop abrupte. J’aurais aimé que même si ça ne marchait pas entre nous ce ne soit pas faute de progressivité mais plutôt un truc inchangeable du genre ‘aspirations de vie incompatibles, chimie sexuelle moyenne, attirance physique insuffisante’ mais pas donc à cause de ce fichu ‘quand tu fais un pas de retrait de moi tout de suite je me fais un gros film que tu m’abandonnes et un désespoir infantile irrationnel me submerge et je te rejette et me retrouve stupidement SEULE. Avec toi blessé à coeur après t’être mis entièrement nu avec toutes tes blessures devant moi la veille. En plus. Une preuve de confiance et d’amour inouïe.’ Ce soir, je suis jeune, 30 ans, jolie, intelligente, diplômée, pleine de ressources aussi bien en bricolage qu’en recherche intellectuelle et je me sens ABSOLUMENT MINABLE d’avoir rejeté un homme que j’aimais qui avait plein de qualités et tout ça parce que j’ai flippé BEAUCOUP trop fort et eu une réaction BEAUCOUP trop défensive au regard de ce que la situation aurait REELLEMENT nécessité.

    1. Je te remercie pour ton commentaire qui m’a beaucoup touchée. Tu n’es absolument pas (mais vraiment pas, crois moi) minable concernant ta réaction avec cet homme. Il m’a fallu beaucoup de temps pour me rendre compte de tout ça, comme tu dis l’article date maintenant. Mais je peux te garantir que oui un jour…même si on sait que, il y a ce petit déclic qui a un moment fait qu’on avance vraiment. Et c’est peut être cliché, trop romantique, ou je ne sais pas, mais je continue de me dire que si ce n’est pas au bon moment, c’est que ce n’est pas la bonne personne. C’est difficile à entendre, surtout quand on a des sentiments, mais si ce décalage est là, au final…pour moi ce n’est pas perdu. Ce n’est pas juste un mauvais timing, pas le bon moment. C’est que ce n’est pas lui. J’espère que tu te sens mieux depuis ce commentaire 🙂

  17. Bonjour Unefillesanschichis,

    Merci pour ton retour qui m’a beaucoup touchée.
    Oui depuis un bon mois et demi j’ai bien avancé. J’ai commencé à résumer l’attirance que j’ai pour un autre en terme de degré de compatibilité. Avec cet homme il y avait de l’attirance et de la compatibilité mais ni dans l’instinct ni dans le côté pratique (situation, etc.) nous n’étions compatibles de façon qui soit même satisfaisante. Dès lors impossible de garder une relation ou de la faire avancer pour un couple. Et pour l’amitié, il se peut que nous nous réécrivions un jour mais je pense que d’ici là et positivement lui comme moi aurons trouvé des amitiés dans notre ville qui soient très compatibles et plus proches de nous géographiquement. Il reste une petite personne que j’apprécie et donc je connais aussi les limites à ce jour. Il reste aussi une petite personne que j’estime parce que son parcours est telle qu’il y a bien bien évolué positivement sur 12 ans et je trouve cela admirable d’avoir cette capacité de remise en cause à la fois théorique et pratique 🙂

    Pour l’instant je continue à travailler le ‘être bien avec moi-même’ car je crois absolument que la personne la meilleure que je peux montrer de façon quotidienne attirera de même ce genre d’homme alors j’essaie de faire de ma personne au naturel quelqu’un d’aussi bienveillant et simple que possible. Et j’ai bien envie de tomber amoureuse bientôt alors je pense me lancer sur un site de rencontre gratuit et puis commencer de nouveau une amitié épistolaire vite suivie d’un rendez-vous en face à face. J’ai envie d’une belle amitié amoureuse (pas encore d’un couple mais déjà il faudrait trouver un ami amoureux qui soit bien compatible, je mets les choses dans cet ordre)

    Voilà l’évolution, je tenais à la mettre si jamais elle pouvait parler à quelqu’un qui la lit et parce que ton témoignage et beaucoup de témoignages m’aident aussi à avancer régulièrement. 🙂

    Je te souhaite le meilleur

    Lena

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s