In My Mind

Quand arrêtons-nous de croire aux histoires extraordinaires ?

extraordinaire

J’ai récemment lu et vu, coup sur coup, deux fictions qui évoquaient ces histoires d’amour qui nous semblent au départ impossible : décalage entre les personnages, différence d’âge importante dans un sens ou dans l’autre, relation qui commence sans se voir…

C’est quand je me suis dit « c’est beau, mais c’est un livre/film », que je me suis demandée quand est-ce que j’ai cessé d’y croire ?

Quand est-ce que j’ai arrêté d’être la petite fille émerveillée par le tour de magie, pour plutôt me demander comment a fait le magicien pour le réaliser ?

Quand est-ce que la magie a arrêté de fonctionner ?

Je pense que, plus jeune, plus idéaliste, il est plus facile de se laisser porter. Puis on a une déception, puis une autre, une autre, et une autre…mais quand commence-t-on à se dire que le normal et le général c’est ça, et que rêver c’est prendre le risque de tomber de plus haut ?

Je me souviens de ma première rencontre internet : 3 mois à discuter sur base d’une simple photo. Autant de temps car le gars était très timide. Et la rencontre a fait flop. Il ne ressemblait pas vraiment à sa photo, et rien n’est passé en vrai. Alors le coup de « vous avez un message », moui bof. Depuis je suis bien obligée de rester pragmatique avec ce genre de rencontres, car il y en a eu d’autres bien sûr.

Un jour je me suis entichée d’un type plus vieux que moi, pas 20 ans de plus hein, mais il y avait une différence d’âge. Il n’a pas voulu prétextant cette même différence. Je crois avec le recul qu’il ne voulait pas vraiment. Mais admettons que ce soit vraiment ce qu’il ait pensé.

J’ai repensé au film « The lunch box » (attention spoiler), l’homme voit la différence d’âge, il voit la jeunesse de la femme, qu’a-t-il encore à lui donner ? il se fait vieux, il se sent vieux, il sent le vieux…

Mais pourquoi ne voit il pas le point de vue de la jeune femme ? elle qui vit avec un mari pour qui elle n’existe pas, seule…

Que vaut-il mieux ?

Prendre le risque de vivre quelque chose qui se terminera peut être dans 6 mois, un an, deux ans, ou ne rien vivre du tout, pour éviter la déception ?

Vaut il mieux une étincelle de bonheur, en sachant ce qu’on perdra, ou ne rien avoir à perdre du tout ?

Qui peut encore garantir à l’heure actuelle que la relation que l’on vit va continuer jusqu’à la fin des jours ? Personne.

Alors pourquoi, quand on rencontre ce genre de situations, on est si réticent à la vivre ?

A-t-on peur de ce que les autres vont penser ? peur de la difficulté que ça va poser ?

J’ai arrêté de croire à tout ça il y a un bon moment je crois. Ma dernière déception, d’avoir attendu Mister à bientôt pour au final me rendre compte que ça ne collait pas, a quand même fait mal…

Mais est-ce que ne plus croire en ce genre d’histoires n’est pas le premier pas pour ne plus croire en rien ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

18 réflexions au sujet de « Quand arrêtons-nous de croire aux histoires extraordinaires ? »

  1. nanananannanana, faut vivre, vivre vivre. Passionnément et brièvement. Tu prends ce qu’il y a à prendre mais tu ne restes pas accrochée au moment où ça commence à puer.
    Alors oui, forcément c’est plus facile à dire qu’à faire (surtout le dernier point finalement) mais sinon c’est trop triste !

    1. Je suis d’accord avec Agoaye, il vivre.
      Continuer d’y croire et vivre chaque relation sans penser à quand elle vas finir, juste profiter du moment présent.

  2. Comme tous les tours de magie une fois que l’on connait le truc c’est plus très intéressant… à moins d’être un analyste en herbe.

  3. Moi je dirais qu’il ne faut pas se poser de questions, vivre l’instant présent surtout si c’est en AMOUR (oui c’est la grande romantique qui parle). Et c’est sur que si cela s’achève ça fera toujours mal, avec n’importe quelle situation/âge/temps mais n’est-il pas préférable que de ne rien vivre et être triste ?! 😉

  4. Attention ! Je vais faire ma romantique et ma philosophe… n’en déplaise à tout le monde ^^
    La magie existe ! Certes pas comme dans les films c’est certain… Elle réside dans le fait que c’est quand tu n’as plus (ou presque plus) d’espoir que notre « prince » se décide enfin a arriver. Alors oui, je vous l’accorde : il pourrait arriver plus tôt ! Mais s’il arrivait plus tôt, on ne connaîtrai ni la peine, ni la douleur… et le bonheur serai finalement quelque chose de banal alors que là il explose, il nous fait nous sentir vivante pour de bon ! La magie réside aussi dans le fait que notre « prince » est bien souvent une personne a qui on ne s’attends pas du tout (mais alors PAS DU TOUT) et qui est bien souvent plus prêt de soi qu’on ne se l’imagine…
    Vois la coupe à moitié pleine : quand ton prince viendra, tu ne le reconnaîtra pas forcément tout de suite mais le bonheur et l’amour qu’il t’apportera sera puissance 1000 !! Un peu de patience…

  5. Disons que tu mets le doigt sur quelque chose : quand on veut vraiment vivre quelque chose, on fonce et peu importe les difficultés. Sinon c’est qu’on en a pas vraiment envie.
    Moi c’est aux gens que j’ai cessé de croire…

  6. Euh, j’aimerai signaler un truc quand même. On a aussi qu’une vie pour se poser des questions, croire en quelque chose,…

  7. Le choix?
    Vis.
    On a qu’une seule peau, mais elle est solide.
    On a une infinité de rêves, mais quand l’un d’eux se brise, il est irremplaçable.
    C’est tout ce que j’ai à dire. 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s