In My Mind

J’ai eu les yeux plus gros que le ventre

yeuxplusgrosventre

S’avouer qu’on s’est surestimé, qu’on a mal calculé son coup, je vous assure, ce n’est pas évident.

Je me suis lancée il y a quelques mois dans plusieurs activités, que je souhaitais mener de front.

En vrac, deux cours de langue, un cours de chant, création d’une asbl et développement d’une projet, représentations épisodiques…

A ça, on rajoute mes amis à voir, ma famille, le fait que j’aime cuisiner, lire, et puis malheureusement le ménage à faire, etc, etc…

Et pendant quelques mois, ça a tourné sans problème…

Puis ici, déception. La représentation qui était prévue en avril est annulée. Mais la prof me propose celle qu’il y a…dans 3 semaines à peine. Ca représente un boulot de fou pendant  ces 3 semaines pour être prête.

Or j’ai commencé à me rendre compte que je ne gérais plus beaucoup. Je n’étudie pas pour mes cours de langue, et pour l’un des deux c’est indispensable. Je n’ai plus de temps pour par exemple prendre des cours de cuisine comme j’aimais, ou aller me balader le samedi dans une ville ou l’autre…Cette horrible impression de ne pas savoir gérer, de ne plus avoir de temps pour moi, alors pour quelqu’un d’autre…

Alors j’ai décidé d’arrêter au moins le cours de japonais pour quelques mois.

J’ai réorganisé les autres.

Et dans trois semaines, je le fait ou pas?

J’ai jusque lundi pour me décider, car déjà le manque de temps me fait peur. En plus, je ne suis pas sûre de le faire pour la bonne raison – à savoir m’amuser, que pour les autres que je ne vois pas souvent…Alors on verra, mais je ne m’obligerais pas…

Wait and see.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

7 réflexions au sujet de « J’ai eu les yeux plus gros que le ventre »

  1. Le genre de billet qui démontre une fois encore la capacité qu’ont les femmes à être multitâches. Mais bon parfois le « chaque chose en son temps » peut avoir du bon justement pour éviter ce genre de situation. L’enthousiasme initial pour toutes ces activités est tjs là et supergirl va faire le nécessaire pour le répartir sur la durée…

  2. Argh, je me reconnais complètement là-dedans. Moi aussi, j’ai la fâcheuse manie de m’engager à trop de trucs… En même temps, quelle est l’autre option ? Sacrifier ses envies et ce qui nous rend heureuse aux obligations inamovibles, comme le boulot, l’épicerie, etc. ? C’est trop triste et déprimant. Cette année, je tente une formule « travailler moins » (et aussi de ne pas culpabiliser de ne pas faire certaines tâches qui ne me tentent pas toujours)… Verdict dans quelques mois.
    Bon courage de ton côté, et quelque soit ta décision, ce sera la bonne !

  3. ça ne sert à rien de perdre son temps dans des activités inutiles même si on a parfois l’impression que ça comble un manque c’est toujours tres ephemere !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s