In My Mind

Être la belle-mère

bellemere

J’ai failli être belle-mère.

Et quand je dis failli, c’est resté vraiment très hypothétique. Mais pour une fois j’étais prête à me dire « tiens si ça marche avec lui, vu qu’il a deux enfants, ben voilà je deviendrais belle-mère ».

Et là, choc. Doutes. Pression.

Lorsque des parents se séparent, et rencontrent quelqu’un, on pense beaucoup à ce qu’il convient de faire pour que ça se passe au mieux pour les enfants.

Bizarrement, je me rends compte qu’on ne pense jamais à cette personne.

Surtout si, comme moi, on n’a pas d’enfants. On passe donc de zéro expérience, à gérer des enfants qui, en plus, ne sont pas les nôtres…

Pourtant je connais, de l’autre côté. Mes parents ont divorcés. Et on ne peut pas dire qu’eux s’en sont fait pour nous.

C’est pour ça que je me suis retrouvée un jour à devoir accepter, obligée, un cadeau d’un inconnu qui était le mec de ma mère, enfin je l’ai soupçonné. Et su plus tard que j’avais raison. Et attention, interdiction de rouspéter.

C’est aussi pour ça qu’un jour je me suis levée chez mon père pour découvrir une femme en tee-shirt qui sortait de je ne sais pas où (mon père était sorti la veille), qui m’a dit « chut, ne réveille pas ton père, il dort encore ». Heu…bonjour madame?

Alors forcément, moi j’aurais envie de bien faire les choses.

Sauf que le parent, il a parfois aussi des attentes bien précises.

Le gars en question, c’était que je devais aimer ses gosses, ce serait à moi de m’imposer comme belle-mère, son ex-femme et mère de ses enfants aurait parole d’évangile, etc, etc…

Au point qu’il se disait même que si je ne voulais pas d’enfants, tant mieux, comme ça je ne ferais pas de différence avec les siens…

Et là m’est donc apparue une autre complexité. Reconstruire un couple n’est déjà pas évident.

Mais dans ce cas, c’est plonger au sein d’une famille qui n’est finalement pas la sienne.

J’ose espérer que ça peut très bien se passer. Mais je me rends compte que ça peut ne pas être aussi idyllique que ce que je pensais.

Une amie m’a raconté le cas de sa tante. Une jeune femme de 35 ans. Rencontre un homme, coup de foudre, séparation de son côté à lui. Ils prennent le temps pour se connaître, encore plus pour qu’elle rencontre les enfants. Bref, tout aurait bien du se passer…mais la mère des enfants et les enfants n’ont pas accepté la situation. Et rien ne va plus pour personne.

Je me dis que quand on devient parent, on oublie peut être c’était quoi avant.

Moi je me disais que si ça m’arrivait, j’allais passer de mon petit cocon tranquille, à un couple, et très rapidement j’aurais du passer à la notion de famille. Sans l’avoir vécu moi-même.

Avec quelqu’un qui ne semblait pas comprendre la pression, le doute, le poids des responsabilités, et donc le stress que ça engendrait chez moi.

J’avoue avoir été refroidie à cette idée.

Mais avec le recul je me dis que c’est sans doute sa façon de gérer, à lui, qui posait problème.

Il n’empêche, vu qu’en plus on ne rajeunit pas, la situation pourrait se présenter à nouveau.

Je me demande si ce serait si simple que ça. Je me demande si j’y arriverais.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

9 réflexions au sujet de « Être la belle-mère »

  1. Effectivement, de plus en plus de familles recomposées. Réalité « un peu triste » mais à partir du moment où les parties concernées sont prêtes à assumer l’aventure en sachant dans quoi elles s’engagent, c’est largement plus épanouissant qu’un régime monoparental à temps partiel/plein.

  2. Je suis belle maman depuis 6 ans (je n ai que 30 ans) mon compagnon m a tt desuite dit qu il avait un enfant et je l ai accepté. J aime le pere j aimerais donc le fils et c est vrai j adore ce petit mais nous avons construit une vraie relation basee sur la confiance et le respect je ne suis cependant pas sa mere je ne veux carrement pas l etre je ne veux pas d enfants a vrai dire. Je lui dit quand il magace et je lui demande de me dire quand il juge que je n ai pas le bon comportement avec lui afin de ne pas creer de fausse entre lui et moi. Son pere a confiance en moi a ce niveau et pense quand tant que belle maman j ai du recul sur certaines situations (quandca merde un peu). Je refuse d elever l enfant d une autre je suis moi je suis libre ( j ai pris cette liberte) de choisir si je veux m investir ou pas dans les evenements de notre vie quotidienne. J ai de la chance car mon compagnon gere tres bien son enfant malgre la separation avec la mere dorigine (:-) il respecte mon choix de rester un peu en retrait et ne m impose pas son enfant ca directement. A contrario il peut compter sur moi pour l epauler quand il en a besoin.

  3. Je l’ai déjà vécu et ça s’est super bien passé (enfin pas du côté de ma propre famille qui n’aimait pas du tout cette idée là… oui j’étais jeune à l’époque xD) et si ça devait arriver de nouveau cela ne me gênerait pas (et comme tu dis, plus on vieillit et plus ça risque d’arriver), tout est question de communication (le papa avec les enfants par exple) et d’éducation… Il faut aussi savoir trouver sa place, etc… pas mal de boulot mine de rien, mais avec amour tout est possible 😉

  4. Je vais parler du côté des enfants.
    Je suis gosse de divorcés. Mes parents se sont séparés qd j’avais 4 ans, c’est mon père qui a eu ma garde, entre autre parce que ma mère s’est tiré avec son amant.
    Jusqu’à mes presque 10 ans Papa m’a élevé seul. Puis il a rencontré ma belle-mère l’été entre mon CM1 et CM2. Moi qui n’avait que maman que l’été, j’étais très contente ! Au début ça s’est pas trop mal passé, d’autant que son fils de 10 ans de plus que moi m’a toujours traitée comme la petite soeur qu’il n’avait pas (et prenait bien ma défense).
    Puis ça s’est gâter, j’ai commencé ma pré-adolescence, ma belle-mère était devenue affreuse (pré-ménopause ?) et ma mère en profité pour essayer de me récupérer (avec du recul plus pour emmerd** mon père que pour on intérêt).
    Catapultée l’été entre ma 6ème et 5ème chez ma mère, qui vivait toujours avec son ex-amant devenu compagnon depuis belle lurette, et en cadeau bonus sa fille qui débarqué en même temps que moi, le même âge. J’ai bien vite déchanté, le mec de ma mère lui filait la pression pour qu’elle aide sa fille aux devoirs car la pauvre redoublait sa 6ème (c’est ça qd on en branle pas une…) etmoi livrée à moi-même.
    Au final ma mère a fait plus d’une fois le choix de choisir son mec plutôt que moi. Mon père à 800 km, toujours compliqué avec ma belle-mère. Car avec elle, au final je pense que c’est elle l’emmerdeuse vu ce que je ferme ma mouille dans l’intérêt de mon père qui vit à l’année avec elle.
    Tout ça pour dire, que des fois quand les parents refont leur vie c’est chouette pour eux, mais les enfants deviennent persona non grata. En tout cas, c’est l’impression qu’il me reste de mon enfance, d’avoir toujours été dans les pattes, alors que j’étais une gosse sage, bonne élève (en toute objectivité d’après ce que j’ai ouï dire). Donc je n’ai ni pu construire des liens sains avec mon père, ni avec ma mère, passé mes 10 ans à cause des belle-mère/beau-père. On va me dire que mes parents se sont connus très jeunes et m’ont eu vite ; même pas, ils étaient mariés depuis 4 ans qd ils m’ont eu et avaient 27 et 29 ans, ce qui faisait presque office de « gosse de vieux » pour un premier enfant il y a 30 ans…
    Après on me dit « Alors 30 ans cette année, et les enfants en vu ? ». Ben non, désolée, avec un modèle parental pareil j’ai pas trop envie là…

  5. tu y arriveras si tu veux y arriver. Dis toi que chaque petit pas fait dans les deux sens c’est enorme mais que ca n’est pas de l’acquis. Je suis belle mere et mere aucun enfant en commun avec lhomme.
    Oui j’ai pas forcément le meme comportement avec mon beau fils et ma fille mais je l’ai connu il avait 8 ans donc c’est un grand. Mais je suis là quand il a beson, je suis là pour lui faire la moral pour le gater etc. Comme je suis là pour ma fille et qui me dira un jour tu m’emmerde comme mon beau fils me dira la meme chose… En fait pour moi belle mere et mere c’est la meme choses. Ok les ex sont tjs présent mais on peut avoir un belle équilibre;
    Si tu veux passe voir sur mon blog j’en parle pas mal
    bisous

  6. Oui c’est assez complexe comme situation. Pour l’avoir vu autour de moi (et non vécu) chaque belle-mère construit sa propre histoire en fonction des enfants. Ça dépend beaucoup des caractères et des attentes de chacun…donc pas toujours facile! 😉

  7. Alors moi je rejoins le commentaire de Eve.
    Je pense que tu ne dois pas t’attendre à quelque chose. Je pense que les choses se passeront naturellement. J’ai été dans cette situation avec Ex-chérichéri et ce dernier m’a prévenu presque immédiatement que son gamin était « difficile »… Je n’ai rien voulu présumer et j’ai attendu de voir.
    Aujourd’hui, après la séparation, je regrette presque plus son gamin que lui 🙂 Tout s’était très bien passé et les façons de faire se sont imposées d’elles-même… Un peu de patience, un brin de logique et surtout surtout beaucoup de communication (en particulier avec l’enfant) et ça passe super !

  8. J’avoue que j’ai toujours refuser un homme avec un enfant.
    Parce que déjà de manière complètement égoïste j’aurais voulu que mon homme connaisse la grossesse et l’accouchement avec moi en premier, et non que je le jour où je lui dirais « hoooo il/elle bouge » il me sorte « Ah bah machine ça lui est arrivée beaucoup plus tôt ».
    Je le détruit je crois -_-.
    Et aussi par crainte de ne pas avoir la même notion d’éducation que la mère qui est de l’autre coté, d’entendre un jour cette phrase qui fait mal quand l’enfant n’accepte pas ce que tu lui dis « tu n’es pas ma mère ».
    Pour tout ça, j’ai fais le choix, de ne ne pas être belle-mère.
    A part si il est veuf et que les enfant n’ont pas plus de 4 ans. ^^
    Oui je suis horrible :-/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s