Ecologie·In My Mind

Livres, principes et portefeuille

-

Depuis que je suis en âge de savoir lire, je voue une réelle passion aux livres. J’en lis entre 5 et 10 par mois. De tous les genres, littérature, polar, thriller, chick-litt, bit-litt, bandes dessinées, manga, littérature étrangère…J’attends d’un livre qu’il me transporte hors de mon quotidien. Je suis en général peu déçue.

J’ai une librarie assez sympa à 15km de chez moi. Mais depuis que je travaille, j’aimais monter sur Bruxelles une à deux fois par mois, pour aller chez Filigranes. Juste pour le choix immense qu’on proposait là-bas.

Puis je me suis rendue compte qu’une part assez grande de mon salaire passait là dedans chaque mois. Si je suis sûre que dépenser dans les livres n’est pas une perte d’argent ni de temps, je veux quand même investir dans autre chose (les voyages surtout), et j’essaie comme tout le monde de gagner un peu sur mes dépenses. J’ai commencé à d’abord regarder si les livres étaient disponibles à la bibliothèque, et je continue toujours. Pour les autres hélas, vu la taxe sur les livres, je me suis vite rendue compte que les acheter sur Amazon coûtait moins cher. Ca fait donc un an ou deux (….ou peut être trois) que j’achète exclusivement mes lectures sur le site de vente en ligne.

Cependant, actuellement, j’hésite à continuer. Je lis beaucoup d’articles sur les conditions de travail dans l’entreprise. Même si je me dis (et j’espère) qu’elles ne sont pas toutes pareilles dans les succursales du géant Amazon. Mais aussi, je me rends compte effectivement que ce genre de site signifie parfois la mort des petites librairies bien sympathiques.

Or c’est quelque chose auquel je tiens beaucoup. J’aime les petites boutiques, et non pas les grandes enseignes (c’est d’ailleurs l’explication sur pourquoi je ne vais plus chez Filigranes…qui est devenu trop grand pour moi depuis leur agrandissement, je me perds presque dans les rayons).

En même temps, de l’argent c’est de l’argent. Entre mes principes et mon portefeuille…

Alors j’ai passé une heure sur une liste de 15 livres, à noter les prix pratiqués chez Amazon et ceux de la librairie près de chez moi (qui a un site en ligne qui me permet de savoir leurs prix à eux). Au final…surprise! il n’y a pas une aussi grande différence de prix que ce que j’aurais cru. Pour beaucoup, la différence est entre 50 centimes et deux euros par livre. Pour certains beaux livres, par contre, c’est édifiant. Il y en a un qui coûtait 5 euros moins cher sur amazon!

Alors finalement j’ai essayé de trouver un entre-deux. Pour les livres dont la différence est de deux euros maximum, j’irai les acheter dans ma petite librairie. Pour les autres, plus rares, et de façon moins fréquente, je les prendrai sur Amazon.

Je me dis aussi qu’acheter « en vrai » cassera un peu ce côté trop « surconsommation » et achats impulsifs que la vente en ligne peut créer…le côté je veux ça maintenant et tout de suite…

Dans tous les cas, je me dis que cette solution est pour moi la meilleure…

Et vous? pour ou contre?

L’article d’Armalite à ce sujet qui m’a fait réfléchir, les conditions de travail chez amazon, on parle même de décès, et d’une manière générale si vous faites une recherche google vous trouverez d’autres articles sur ces conditions.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

12 réflexions au sujet de « Livres, principes et portefeuille »

  1. Moi j’aime bien passer du temps dans les libraires ! il y a une ambiance vraiment particulière et souvent les libraires sont des passionnés. Ce serait dommage que ces disparaissent un jour… mais il est vrai qu’internet est aussi pratique et il y a plus de choix quand on cherche quelque chose de précis, on peut chiner la nuit en dehors des horaires d’ouverture des librairies… le débat reste ouvert !

  2. pour ceux qui ne peuvent se déplacer ou qui n’ont pas de librairie proche et qui veulent rester en contact avec différentes lectures , Amazon est quand même un +. mais ça devrait changer une proposition deloi va arrèter la livraison gratuite, il faudra donc réfléchir . ceci va peut être finir de tuer le papier, si les gens basculent vers le tout numérique . tout dépend du mode de consommation et du genre d’habitat, mais il est rare d’avoir autant de choix que sur amazon, bien qu’il puisse exister des petits éditeurs ailleurs, mais pour l’essentiel amazon est + pratique et il faudrait voir si ça n’a pas fait augmenter les lecteurs et les lectures au final …

  3. Amazon est une machine de guerre sans principes qui tue les librairies (et autres commerces, CD, DVD etc) à petit feu (et qui traite mal son personnel, de surcroît).
    Je boycotte évidemment totalement.
    Je trouve que si on n’a pas le budget pour s’acheter des livres neufs, il vaut bien mieux se tourner vers les bibliothèques ou les librairies d’occasion (comme Pêle-Mêle à Bruxelles, par exemple).
    Un monde sans librairies, ce serait triste, non? Et c’est vers ça qu’on se dirige, malheureusement, à cause d’Amazon et des gens qui commandent sur ce site sans réfléchir, pour économiser parfois à peine 80 centimes. Oui, le livre coûte un petit peu plus cher en librairie. Mais vous avez un joli espace, vous pouvez toucher le livre, et surtout, vous avez les conseils d’un(e) libraire, généralement passionné(e).
    Bien sûr, si on est dans l’incapacité de se déplacer, je comprends qu’on doive commander ses livres et se les faire livrer à domicile. Mais Amazon n’est pas l’unique solution, certaines librairies proposent aussi des commandes en ligne.
    Si on aime les livres, faisons vivre les librairies!
    🙂

  4. Pas facile de trancher entre portefeuille et principes dans certains cas. De mon côté, j’ai rarement acheté sur Amazon, je suis plutôt librairie (petite ou grande, ça dépend) et j’ai récemment découvert Pêle Mêle à Bruxelles (ou comment vendre 3 livres et en acheter 9 Hum).

  5. La meilleure solution est…. la carte de bibliothèque !!! Of course. Point de surconsommation, point trop de déforestation, le même plaisir à lire et le respect des personnes qui travaillent correctement.

  6. Je suis plutôt pour. C’est une pratique que je heu… pratique un peu pour tout. couper la poire en deux entre le portefeuille et les idéaux. Je n’aime pas trop les modes de consommation déshumanisants de notre époque !

  7. Les librairies sont mes boutiques favorites, de loin. Sentir l’odeur des livres, toucher la couverture, flâner, demander conseil au libraire… Amazon ne pourra jamais égaler une librairie !

  8. J’ai vu une emission sur les conditions de travail des livreurs d’amazon surtout pour amazon prime puisque le temps compte et c’etait horrible. Cela dit, je regarde quand meme sur amazon….Concernant les livres, c’est rare maintenant que j’achete des livres neufs ou alors je les demande en cadeau pour Noel. Mais soit je les commande en Kindle et la ziou finit la version papier pour moi ( pratique pour les gros volumes ^^) ou bien je vais en charity shop qui ici sont partout ( en angleterre) et c’est super.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s