In My Mind

Un jour, un chat…

unjourunchat

 

Il y a des « au revoir » plus douloureux que d’autres…

Il y a cinq ans, après une année de célibat, seule dans mon appart, je voulais reprendre un chat. Car j’ai toujours eu un chat dans ma vie. A l’époque, c’est un homme avec qui j’avais débuté une relation qui restait imaginaire qui m’avait promis de m’en trouver un.

Ca a été la première de longues promesses non tenues.

J’ai décidé de le trouver par moi-même. Je suis allée plusieurs week-ends en suivant dans un refuge, sans oser sauter le pas. Je traînais un peu ma peine concernant cet homme. Et il y avait cette boule de poils qui me suivait dans le jardin du refuge dédiés aux chats. Elle n’osait pas rentrer dans la chatterie commune.

Elle était une des rares à être toujours là au fur et à mesure de mes visites successives. Ma façon d’aimer a été la même pour elle que pour tout : à force de venir, de la voir, j’ai fini par craquer. Elle avait déjà huit ans. Je tablais pour au moins deux années avec elle.

Je l’ai prise sur mes genoux et je lui ai demandé si ça lui disait de venir avec moi, que je vivais dans un petit appartement mais que je m’occuperais bien d’elle. Elle a ronronné.

Je l’ai adoptée. Son beau pelage, son joli nom, elle était magnifique.

La première nuit, je l’ai passée avec elle dans le canapé car elle était terrorisée par son nouvel habitat. La seconde, elle m’a rejoint sur le lit.

Je ne saurais vous résumer….le bien qu’elle m’a procuré. Le nombre de fois où après de mauvais moments elle était celle pour qui je me levais. Les petits miaulements, les ronronnements, les câlins félins…le soutien finalement.

Elle a été ma petite colocataire poilue.

Malheureusement on ne peut rien contre l’âge qui avance et la maladie.

Après cinq années passées ensemble, j’ai du lui dire au revoir aujourd’hui. Je n’ai pas pu retenir mes larmes. Désolée pour le spectacle affligeant devant le véto.

Je suis rentrée sans elle. J’ai rangé ses affaires. C’est un peu comme si elle n’avait jamais été là. Ca me fend le coeur.

Il me faudra du temps avant de ne plus être triste de son absence. Quand je dors ne plus l’entendre ronronner, lorsque je rentre et qu’elle me répond d’habitude quand je l’appelle, quand je regarde une série dans le canapé avec elle à mes côtés.

Je lui ai dit « merci » avant de…

Pour tous ces beaux moments.

S’il existe un paradis des chats, nul doute qu’elle y aura une place de choix ♥
Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Publicités

16 réflexions au sujet de « Un jour, un chat… »

  1. ouh la la… je connais trop bien ces moments-là… si difficiles ! Mais je ne peux pas me passer de cette compagnie si affectueuse… et je suis toujours repartie dans un refuge, donner une nouvelle maison à un petit être qui nous donne tant d’amour… Je te souhaite d’y retourner aussi.. pas tout de suite, mais bientôt…

  2. Je ne vois rien mais j’ecris q meme . Les yeux sont remplis de larmes. Je profite de chaque instant de Muppet, mon Ange guardien. Elle connait tt de moi, c’est m a1ere confidente.
    Je redoute le jour ou elle partira de ma vie. J’ai enormement de mal a dormir si elle n’est pas a mes cotes….

    Plein de courage pour toi. Bizzzz

  3. Oh ma belle 😥
    Toutes mes pensées t’accompagnent. Je sais ce que c’est. J’ai perdu la mienne l’an dernier. C’est horrible 😦
    Pleins de câlins tout doux pour toi et une pensées pour elle 😦

  4. Ça me rappelle de durs souvenirs … j’en verse ma petite larme …
    Dis-toi que tu lui as offert 5 années de pur bonheur, rempli d’amour et très loin d’un refuge … Ces petites bêtes, elles grignotent tjrs un petit morceau de notre coeur quand elles s’en vont ❤

  5. Elle est partout, dans tous les coins, parce que tu la portes en toi.
    C’est horriblement difficile de vivre une séparation avec une boule de poil, c’est une maigre consolation de dire que tu lui as donné le plus précieux: de l’amour, un foyer, du réconfort… Bon courage. Garde avec chaleur tous ces souvenirs et ses petites manies, même si ça fait pleurer le coeur…

  6. Que je comprends ce que tu ressens, ayant déjà perdu plusieurs chats.
    J’appréhende ce jour déjà car mon Sévérus a désormais 11 ans (un matou qui vient de la SPA comme ta minette, mais je l’ai eu à 3 ans).
    Faut pas avoir honte de pleurer devant le véto, elle a partagé ta vie !
    Courage à toi. Merci pour elle des belles années que tu lui as données.

  7. Je comprends tellement ton chagrin. Et le vide que tu dois ressentir maintenant.
    Je sais qu’un jour je vivrai pareil moment et j’angoisse beaucoup rien que d’y penser 😦
    De tout coeur avec toi 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s