In My Mind

La nouvelle excuse du « j’ai ton facebook »

facebook

 

Ou comment une promesse de conversation écrite permet de fuir une situation dans laquelle on se met tout seul….

La première fois que ça m’est arrivé, je l’ai mal vécu sur le coup. Je croise cet ami pendant les vacances d’été…enfin non…je suis de dos en train de ranger quelque chose dans ma voiture, il m’a reconnue, il s’arrête pour parler. De lui-même il propose qu’on aille manger un bout, je me montre enthousiaste car c’est un fait : je suis contente de le revoir.

Je lui dit d’un coup que je ne suis pas sûre qu’il ai mon numéro…et là il me dit « t’inquiète, on verra avec FB ».

J’y avais cru. Les jours sont passés, puis les semaines. Je l’avais oublié quand je le recroise à nouveau. Sur le coup je n’y pense même pas, je lui souris, lui dit bonjour, et là de nouveau « ah au fait j’ai pas encore eu le temps mais je ne t’oublie pas ».

Deux mois plus tard, on est au même point.

Récemment même chose. Je croise une vieille connaissance que je n’ai plus vu depuis 10 ans (ouch!). La première fois qu’on se croise, je me dis juste « tiens je le connais », je lui souris…et je m’en vais! je ne me souviens même plus de son prénom, je dois travailler plus loin, bref pas le temps. Quelques heures plus tard on se croise à nouveau, il vient vers moi, et là j’ai le temps de le saluer…et de situer c’est qui. On parle, on parle, et de nouveau c’est un fait : je suis contente de le revoir. C’est plein de souvenirs. De lui-même il me dit « ne t’étonne pas si je t’envoie un ou deux messages  sur FB ». Je ne me souvenais même pas qu’il était dans mes amis. D’ailleurs à l’époque on n’avait pas encore FB. Je lui dit de nouveau « pas de soucis, si tu veux aussi mon gsm pas de problème ». Et là de nouveau le « on a FB ».

Alors j’ai juste envie de dire…que quand on n’a pas spécialement envie de prendre des nouvelles de quelqu’un, bien déjà on trace sa route. Que si on en prend, sans envie que ça aille plus loin, on peut dire « à bientôt ». Je l’ai déjà fait et ça ne passe pas mal du tout.

Mais pourquoi se cacher derrière facebook? nouvelle excuse sociale pour couper court?

Ici j’ai rencontré un gars avec qui le courant passait bien…même si je soupçonne que c’est « sans plus ». Il a quand même été checker dans FB où j’habitais, en me faisant remarquer qu’il passait parfois dans le coin.

Alors comme je lui ai dit, peut être qu’on ne se verra plus jamais, et que c’est la vie comme ça…mais que sinon il sait où me trouver.

Et vous savez quoi? je sais que je n’aurais plus de nouvelles.

Je crois que, quand on est vraiment curieux de quelqu’un (amicalement ou plus), lui demander son numéro…ça vaut tous les « facebook » du monde.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

12 réflexions au sujet de « La nouvelle excuse du « j’ai ton facebook » »

  1. Je comprends tout à fait ton point de vue…mais il faut avouer que les réseaux sociaux (pas uniquement facebook) nous facilitent bien la tâche parfois…je veux dire que parfois, on n’a pas le temps de s’échanger les numéros. Dans les situations que tu décris, c’est un peu différent puisque vous avez eu le temps d’échanger mais il peut aussi arriver de croiser quelqu’un qu’on n’a pas vu depuis longtemps en étant déjà à la bourre, dans ce cas là, la rencontre sert de piqure de rappel et le soir, on a largement le temps de discutailler sur les réseaux sociaux, et ainsi s’échanger les numéro si besoin. Et puis finalement, si ces personnes sont « amis » avec toi, rien ne t’empêche de prendre contact avec eux, de ton côté. ça revient au même que si elles t’avaient laissé leur numéro: si elles ne t’appellent toi, peut-être est-ce à toi de les appeler…

  2. D’un autre côté, ce n’est pas parce qu’ils auraient pris ton tel qu’ils auraient plus appelé 🙂

    Pour ma part, vu que j’ai souvent tendance à laisser passer le temps avant de prendre des news des potes que je ne me formalise pas sur le fait qu’ils n’en prennent pas non plus.
    Et si j’ai envie d’avoir de leur news ben je les contact, moi, plutôt que d’attendre qu’il me contact.

    Bon après, je ne supporte pas facebook, alors ceux qui ne sont amis avec toi que sur facebook, je ne considère pas que ce sont des potes 😉

  3. Pour le coup je suis d’accord avec Bulle, c’est souvent plus simple et efficace. Et puis comme le dit Trenty, ça n’aurait sans doute rien changé avec ton téléphone. D’un autre côté, je n’ai pas forcément beaucoup d’attentes avec les gens que je n’ai pas vus depuis longtemps, on se contacte ou pas ça ne change rien à ma vie déjà bien remplie.

  4. Banalisation par les réseaux sociaux de la signification accordée jadis à l’échange de certaines informations personnelles. Pour ma part, signification encore un peu en partie présente sur le web dans le sens où « me dévoiler » ou « faire/tenter certaines démarches plus concrètes » se fera avec des contacts à qui j’accorde a priori une certaine confiance. Pareil que Trenty avec les vraies connaissances, ils ont des références (peu importe leur nature) pour me contacter et inversément.

  5. Facebook c’est pour ceux qui n’ont pas de vie interressante ou qui s’ennuient.
    Mais bon sinon ça arrive qu’on recroise qq avec qui on aurait vraiment envie de recontacter mais on est pris par son travail, son conjoint, ses enfants, ses loisirs etc… et au final le temps passe tres vite

  6. Je suis d’accord avec ifeelblue : se contenter de facebook, c’est « trop facile ». Idem pour les autres réseaux sociaux… Je n’ai pas encore eu le « j’ai ton facebook, j’ai pas besoin d’avoir ton numéro de téléphone », j’ai juste eu « je prends de tes nouvelles sur les réseaux sociaux parce que je n’ai pas de temps pour toi » (en gros) et là, pour le coup, c’est aussi une amitié superficielle !

  7. Je suis pas entièrement d’accord avec toi. Mais juste sur la fin. Perso j’ai énormément de mal a demander son numéro de gsm a une nouvelle connaissance, nouvelle collègue de boulot, … peur de déranger 🙂 bon je demande pas non plus son Facebook mais j’ai une collègue de boulot avec qui je m’entends bien, qui m’a ajouté sur Facebook et pour qui j’ai fait de même, dont je connais des détails assez perso de sa vie (on parle bien au boulot) et pourtant je n’arrive pas a lui demander son téléphone. J’ose pas.
    Bref juste pour dire que pour moi je trouve pas ça facile de demander un numéro de tel même si on en a envie.
    Après je suis entièrement d’accord avec toi. C’est une excuse minable le « on verra sur FB ». Si c’est juste une conversation polie, ou qui fait plaisir mais dont a laquelle on a pas envie de donner suite, pourquoi mentir. Un « a la prochaine » marche très bien !!!

  8. Premièrement (il va falloir que je classe mes idées parce que ton billet me fait bouillonner de l’intérieur).
    Premièrement ton titre m’a interpellé. Je défilais mon lecteur en lisant deux trois mots par-ci par-là et je t’ai zape comme tout en fait parce que la flemme. Sauf que j’avais besoin de savoir qu’est-ce que c’était cette excuse dë facebook. Sur le titre, j’avais une petite idée mais je n’aurais pas pu dormir sans avoir ton avis.
    Alors oui, c’est tellement banalisant de revenir tout le temps à facebook, dans les cas que tu évoque, dans les concours de bloggeuses/youtubeuse, même l’organisation de fin d’année, les début de « drague » tout commence, se fait et termine sur facebook.
    Casse les pieds. (pour être polie)
    J’ai pas facebook parce que c’est pas mon truc voilà. Et pour les gens ne pas avoir fb mais aah! Tu n’as pas le droit?? Comment ça se fait?? Non c’est un choix. On est dans une communauté ou on peut encore choisir vous savez. Ah non il ne savent pas. Pour eux c’est comme si tu n’existait pas.
    L’excuse de facebook que tu dépeint elle est incroyable.. Oue plutôt que de direque tu vas le faire, ne dis rien. Autant si tu le fait quand même on en sera content autant si tu ne le fait pas on s’en fou puisque tu ne brisera aucun engagement.
    Enfin… Mais d’un autre cote (on passe à l’anti-these attention) on dit parfois ce juste ce qu’il faut. Le nombre de fois ou on se dit J’t’explique après et puis on oublie tout simplement. Au début j’y portait vraiment garde surtout avec une de mes potes puis je me suis rendue compte que bah elle était passée à autre chose que ça servait à rien de la Re solliciter non stop. Depuis du coup j’ai pris une distance avec ça, jte le dirais après c’est une expression et vu que souvent ça n’a pas l’importance suffisante et bien on zappe.
    Il y a aussi la prommesse de quelque chose qui en fait est plus forte que ce quelque chose. Juste le fait de dire que je vais t’aider et on y arrive tout seul. Je sais pas comment l’illustrer… je dérive du sujet en plus et bientôt mon commentaire va être plus long que ton article Ralalaa…
    J’ai mis 20min apparemment à écrire ce pavé voilà la petite info inintéressante du jour.
    Bisous va et même si c’est trident cette excuse et bien c’est la vie, prends les devants au pire.

  9. Comment je me retrouve dans ton article. Malheureusement, pour la plupart des gens Facebook c’est « la vie ». La dernière fois on m’a même dis « tiens on t’vois pas sur Facebook, t’es morte? » LA BLAGUE quoi!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s