In My Mind

Quand émotions et pensées sont chaotiques

tornade

Début de semaine, je suis prise d’une frénésie en cuisine. Je prépare, ça mijote, je congèle. Je rentre, je m’assieds à peine. Je mange plus, ce qui n’est pas dans mon habitude. Je fais enfin un peu de shopping pour avoir de quoi me rhabiller, mais n’arrive absolument pas à porter mes nouvelles affaires. Je le sens bien, quelque chose ne tourne pas rond. Qu’est ce que j’essaie de combler? Je pourrais vous dire ces mecs, ces mecs « trop » pour être précise et pour commencer. Ces mecs qui se manifestent alors qu’ils n’en ont rien à faire de moi, un qui me demande comment je vais pour avoir bonne conscience et retenter le coup pour baiser sait-on jamais, l’autre qui vient me parler de lui-même pour ne pas répondre à mes questions, me vouvoyer, et réduire mon immense passion pour le Japon à une mode. Je pourrais vous dire que ça ne m’a pas touchée, mais ce n’est pas vrai. Ces mecs « trop » désespérés aussi, qui veulent tellement que tu les aides à porter leur vie à eux, leurs problèmes, qu’ils oublient de laisser de la place pour les tiens. Alors je m’en vais pour trouver une relation plus équilibrée, mais ça me perturbe quand même. Je me décide à reprendre un chat, je vais en rencontrer deux la semaine prochaine, mais la vérité…c’est que je culpabilise. J’ai l’impression de « remplacer » ma boulette poilue et ça me fait mal au coeur. Et puis il y a lui, avec qui je discute tous les soirs, mais tellement plus jeune que moi. Femme cougar? Je me sens pourtant tellement bien à discuter avec lui, mais je n’ose en dire plus ou en faire plus, car je ne pense pas pouvoir donner plus. Je découvre qu’effectivement son couple ne va pas bien, mais lui pourquoi vient il me parler? qui suis je à ses yeux? J’ai l’impression d’être dans une bulle (bien différente de celle-ci), qui me permet de fonctionner, mais qui me fait regarder ma propre vie en spectatrice. J’entend de loin mon père m’annoncer que ses résultats sont mauvais, disent les médecins, et que demain matin il en saura plus sur la gravité de son état. Je me vois, de loin, dire à mon amie : « quoi, ton traitement de chimio est déjà fini? tu n’as pas droit à plus? », en sachant ce que ça veut dire au fond même si on n’ose pas le dire tout haut. Je sors de là, à nouveau coupable de me rendre compte de la chance que j’ai, en me demandait si je ne devrais pas foncer avec ce garçon car après tout on n’a qu’une vie, puis je me rappelle que la mienne n’est pas celle là et je n’ose pas. Je ne sais pas ce que je veux de lui. Est il là parce qu’il est le seul qui arrive à me faire oublier tout ça sans le savoir? En fait la seule réponse à toutes ces questions c’est d’attendre, je n’ai que ça à faire, mais quand on est seule, ça peut sembler long. Alors je lis, je regarde des films sympas, je sors, j’essaie de penser à mes futures vacances, en me disant que de toute façon…m’en faire ou pas ne changera rien.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

4 réflexions au sujet de « Quand émotions et pensées sont chaotiques »

  1. Oui oui… reprends un petit chat… c’est tant de bonheur, de joies… et non, il ne remplacera pas celui qui a disparu, ce sera différent, mais toujours avec tant d’amour à donner ! et à recevoir…
    😉

  2. Même en échappant aux reproches du style « trop », on reste de toute façon à la merci des reproches du style « pas assez »… Alors oui, tes combats actuels (dont un contre toi même) sont effectivement dérisoires comparativement à ceux d’autres personnes. Mais à ceux/celles culpabilisant dans un tel contexte, j’ai quand même envie de leur foutre mon pied au cul (avec tout le respect que je leur dois… à leur cul)… pour qu’ils/elles n’atteignent pas un niveau de culpabilisation supérieur (se sentir coupable d’éprouver une culpabilisation non souhaitée par la personne qui en est à l’origine)…

  3. La sur-cogitation étant mon mode de fonctionnement, je comprends ce que tu veux dire !
    Attendre… oui c’est bien gentil mais combien de temps ? si on savait à l’avance à quelle date s’arrêterait le tourment ça serait tellement plus simple….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s