In My Mind

Au bout du chemin…Moi

  
Parce qu’à la fin de ce voyage de trois semaines, j’ai retrouvé quelqu’un qui m’avait finalement beaucoup manqué… Moi.

Avant de partir, je sortais avec un gars. Mais comme je l’expliquerai dans le prochain article…ce n’était pas ça.

Une relation, c’est un ajustement en douceur de deux personnes pour se synchroniser dans un gentil rythme commun. Alors parfois, sur des petites choses, sans que ça nous coûte, on pensera « c’est pas grave, et puis comme ça convient/plaît à l’autre… ». Le soucis, c’est qu’il faut là aussi un équilibre. Or cette pensée, j’étais la seule à l’avoir. Constamment. A force de me dire « c’est une petite chose », je ne savais plus ce qui avait de l’importance pour moi, je savais juste une chose : j’étais de plus en plus angoissée…

Au bout de trois semaines de tête-à-tête avec moi-même, et avec des amis, je sais enfin qui je suis vraiment. Par « vraiment », j’entends les choses importantes pour moi. Qui pourront peut-être un jour être à nouveau ajustées pour quelqu’un, mais certainement plus mises de côté ou oubliées.

Je sais donc maintenant que :

* Vivre sans livres m’est impossible. Pour être bien, je dois avoir le plus souvent possible, si pas constamment, une lecture en cours;

* Que j’ai une grosse tendance écolo-bio : je ne vais travailler qu’avec un thermos et un sac a sandwich réutilisable, j’ai des récipients en verre, j’achète des légumes le plus souvent bio si possibles, et locaux encore mieux, mes produits d’entretien sont bio et écologiques, etc…

* Mon plaisir passe par une découverte gustative, encore plus en voyage. Manger toute ma vie sur le modèle viande- pommes de terre – petits pois c’est juste….NON! J’adore la cuisine internationale, les desserts originaux, tout est bon pour me faire plaisir…en n’exagérant pas bien sûr 😉

* Le voyage doit également faire partie de ma vie. La semaine de vacances annuelle à la mer…non, non, non. Si un jour les voyages lointains ne sont plus possibles, des voyages plus proches, mais originaux!

* Je suis un oiseau de jour plutôt que de nuit. En semaine j’aime quand même ne pas être exténuée le lendemain au travail, et le vendredi soir rien ne me fait plus plaisir qu’une soirée à la maison. Par contre une sortie le samedi ou quand je suis en congé le lendemain, oui! mais ce sera sans doute un resto avec un ami, une expo, mais surtout pas la soirée à 400 personnes hyper bruyante. Bien sûr je peux faire des exceptions…mais pas chaque semaine.

* Le bien-être animal est quelque chose qui me touche beaucoup. C’est pourquoi j’ai une énorme tendance végétarienne chez moi. Mais je suis assez honnête pour reconnaître que je ne le serai sans doute jamais totalement. J’aime aider les associations caritatives aussi, donc une fois par mois j’essaie de donner une petite somme à l’une d’entre elles. Petite parce qu’il faut faire avec ses moyens quand même.

* Je suis plutôt fourmi que cigale. Je fais attention, mais je ne me prive pas à l’extrême. J’évite simplement le superflu.

* Je suis une solitaire. Je n’ai pas énormément d’amis, mais ceux qui sont là sont ceux qui comptent. J’ai besoin de mes moments de solitude aussi. Sans ça, j’ai beaucoup plus difficile à aller vers les autres et être plus sociable.

* En parlant d’amis, je fuis les relations superficielles. J’ai besoin d’amis avec qui je peux parler de tout. Avoir juste des potes avec qui aller boire un verre pour ne pas y aller seule? et à qui je n’ai pas grand chose à dire? non merci.

* Pour en revenir à ce côté solitaire, il m’aide beaucoup….surtout à accepter de rester seule plutôt que d’être mal accompagnée, et rester dans une relation qui me rend malheureuse. Alors oui, je suis fière d’être solitaire. Parce que cela me permet de partir en vacances par moi-même quand personne ne sait m’accompagner, ou que j’ai envie simplement. 

* Et surtout, surtout….dans une relation, je ne sais donner que si je reçois également. Sinon ça va durer quelques semaines, un ou deux mois…et puis tout va disparaître. Si je ne reçois pas de l’amour, de la tendresse, de l’affection, je deviens une autre personne, beaucoup plus négative, simplement parce que je n’ai pas mon « engrais ».

Je suis super contente de m’être retrouvée parce que la personne qui était au bout du chemin…j’en suis fière.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

5 réflexions au sujet de « Au bout du chemin…Moi »

  1. Un voyage pour se retrouver (et dans les ténèbres les lier… non c’est pas ça…) et dans le fond, se trouver. Une fantastique conclusion, je trouve. 🙂

    Et tout cela fait que tu es une belle personne, avec une grande âme généreuse. 🙂

  2. waouh, très beau billet , c’est bien de pouvoir se rendre compte de ce qu’on est, ce qu’on éttend et ce qu’on ne veut pas ! et je suis à 1000% d’accord avec ta toute dernière phrase ! j’aimerais que l’homme qui vit avec moi la lise !!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s