In My Mind

Peut-on penser à soi sans blesser l’autre?

  
J’aurais peut-être du commencer par là, par vous dire comment j’en suis arrivée à me dire que je ne sais plus trop ce que je veux.

Non, ce n’est pas une question de lâcher-prise, en tout cas, pas du mien, c’est juste que…ben voilà, j’ai au moins quatre à cinq gars avec qui je suis en contact en ce moment. Pour au moins trois ou quatre, il y a, ou il y a eu ambiguïté. Et puis je fais de nouvelles activités, je rencontre de nouvelles têtes et…

Sincèrement en ce moment je n’ai pas envie de penser « amour ». Ce serait même Hugh Jackman en personne, ou encore mieux Joseph Gordon-Levitt, ma réponse serait la même : en ce moment non.

Entre des inquiétudes pour un proche à l’hôpital, un besoin de me recentrer sur moi, des projets personnels financiers (dont je parlerai une autre fois), là comme ça tout de suite, je refuserai la proposition de rendez-vous de n’importe qui. 

Et pour cause : je ne veux plus de rendez-vous.

J’ai l’impression que tous les rendez vous que j’ai eu ne m’ont pas aidé. Je me mettais la pression, je me précipitais, je voulais vite savoir si j’avais le coup de coeur, l’impression que ça pouvait marcher, et je voulais le savoir vite autant pour l’autre que pour moi. Je n’aime pas blesser les autres. J’ai connu un gars qui a joué avec moi pendant des mois et des mois, et ça a été difficile d’oublier. 

Alors depuis, je n’ai jamais osé prendre le temps. De peur de donner espoir à l’autre, sans rien lui donner au final. Mais je me rends compte que moi, j’en ai besoin. Pour savoir ce que je veux, laisser grandir les sentiments et les envies, pour me laisser porter. Simplement.

Alors c’est vrai, à l’heure actuelle, ce n’est pas évident ce genre de rencontres. Mais rien n’interdit de demander à l’autre de commencer par faire connaissance. J’ai parfois eu peur que l’autre ne s’en aille, car les choses traînaient…mais…celui qui s’en va sans se soucier du rythme dont vous avez besoin, est-il vraiment celui qu’il vous faut? je ne pense pas.

Alors pour tous ces gars, il est uniquement question d’amitié, de contact, de se mettre au sport. Au final peut être que moi je serai déçue, car peut être que le gars aura lâché l’affaire, ou ne sera pas ou plus intéressé.

Mais je crois qu’en me respectant sur ce besoin de rythme, je ne peux prendre qu’une bonne direction. Une qui m’évitera toutes les mauvaises situations que j’ai rencontrées. 

Car un gars qui ne reste pas n’est pas un gars pour moi.

Et pour une fois, oui, je fais passer mes besoins avant ma peur de mal faire, de faire du mal à l’autre. Car chacun est responsable de ses choix. Il n’est pas question de fausses promesses. Il est question de prendre son temps.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

9 réflexions au sujet de « Peut-on penser à soi sans blesser l’autre? »

  1. « J’ai connu un gars qui a joué avec moi pendant des mois et des mois, et ça a été difficile d’oublier.  » Hooo comme je te comprends EmiLie!

  2. Et c’est sûrement pour cette même raison que les sites de rencontres ne sont pas pour moi… Les gars ne prennent plus le temps, ils ont tellement peur d’en perdre qu’ils veulent presque passer à l’étape couette (enfin pour beaucoup ils ne veulent que ça xD)… bref.. Suis tes envies, pense à toi et celui qu’il te faut saura attendre et te respecter. Ça c’est l’essentiel 💜

  3. « Car un gars qui ne reste pas n’est pas un gars pour moi. »
    C’est tellement vrai, et ça boucle tellement avec ce que dit Ginie… Un « amoureux » n’est pas pressé, la possibilité de rencontrer l’autre – doucement – est un plaisir. 😉

  4. Coucou, prendre son temps permet effectivement d’éviter la précipitation qui est toujours (souvent) mauvaise conseillère mais je pense aussi que quand c’est l’amour fou tu le vois extrêmement vite. Par expérience perso et celle de mes amis tous ceux qui sont très très amoureux et qui sont aujourd’hui en couple depuis longtemps et ont éprouvé leur amour (donc savent que c’est solide) l’ont tous su presque aux premières heures. Donc soit tu as une problématique de peur de ‘engagement etc. qui est possible et qui fait barrière soit tu n’as tout simplement pas rencontré le bon (ou « un des bons ») et du coup tu te poses pleins de questions alors que tu ferais peut-être mieux de ne pas chercher à faire des rencontres, tout simplement.

    Bises.

    1. C est drôle, de mon côté les gens très amoureux et qui sont en couple depuis longtemps sont ceux qui ne se sont pas précipités et ont mis du temps avant d être sur de ce qu ils ressentent… Comme quoi 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s