In My Mind

Quand le virtuel ne me suffit plus

theorieevitement

Il y a ces moments dans la vie où tu as besoin de te sentir entourée, et surtout de voir du monde. Je n’aurais jamais cru que j’allais dire ça, mais moi la solitaire dans l’âme je me trouve trop seule en ce moment. Trop seule pour le poids que j’ai à porter actuellement en tout cas.

Quand la vie s’est chargée de me donner deux bonnes claques la semaine dernière, et quand d’une certaine façon elle l’a encore fait hier, c’est vraiment ce que j’ai ressenti. J’ai pourtant des amis à contacter, mais voilà, ils ont quelque chose en commun : ils sont tous loin de moi.

C’est un peu de ma faute. Quand je cherche à faire de nouvelles activités, c’est rarement proche de chez moi. Ma nouvelle activité par exemple est à 45 minutes de chez moi. J’ai cherché plus près mais ça n’existe pas.

Les amitiés sont compliquées. Beaucoup d’amies que j’avais ont disparu car elles avaient rencontré un amoureux et/ou fondé une famille. Dans les mecs, l’ambiguïté que ça ajoute me met souvent mal à l’aise. Et un gars remballé sentimentalement bizarrement revient souvent sur sa proposition d’amitié.

Depuis la semaine dernière, je suis scotchée à mon messenger. Mais hélas, pas de solution. Entre le gars qui se dit mon ami mais dont je ne me sens absolument pas proche, entre Alex (oui, encore lui), qui s’est manifesté pour me répondre, et s’est contenté de pianoter deux mots de soutien avant de disparaître, entre cette amie qui refait l’autruche car elle s’est remise avec son ex-qui-est-juste-un-con et disparaît donc à nouveau, il ne reste plus grand monde.

Enfin si, il reste un gars. Que j’avais bien fort remballé car je le savais intéressé (dixit mon amie). Seulement revenir alors que j’ai fait la morte avant me semble tellement hypocrite que je ne sais pas quoi faire. Je me suis dit que j’allais encore essayer de tendre une perche, avant d’accepter que finalement je l’avais peut être bien méritée celle-là.

Je n’ai pas le courage de faire des kilomètres en ce moment. J’aurais envie de prendre juste un café dans la ville à côté.

J’aurais aussi envie de me blottir dans les bras d’un amoureux.

Mais parfois les choses ne sont pas comme on les voudrait.

Alors quand cette sombre période sera passée, je pense qu’il sera grand temps que je pense à sortir un peu. Où, quand, comment, et avec qui, je n’en sais encore rien.

Mais pour le moment, j’ai besoin de voir des visages plus que des mots. Et je voudrais ne pas devoir aller à l’autre bout du pays, de l’Europe ou du monde pour ça.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

2 réflexions au sujet de « Quand le virtuel ne me suffit plus »

  1. J’aurais bien voulu t’aider.
    Mais à part te proposer une oreille (un oeil plutôt) attentif et sincère, je ne peux pas plus.
    Et ce n’est pas ce dont tu a le plus besoin.

    Essaie de sortir seule, boire un café ou autres. Et qui sait, tu croisera peut-être des gens (bon ok, ça n’arrive pas souvent, en tout cas ça m’est jamais arrivé, mais je dois faire peur :)).

    En tout cas, moi, ça me fait de bien des fois, de me poser et regarder les gens autour de moi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s