In My Mind

De la difficile relation mère-fille

relationmèrefille

Il y avait une petite fille, devenue ado, devenue adulte, avant d’être devenue mère…notre mère.

Enfin c’est surtout à la mienne que je pense en écrivant cela. Celle avec qui l’entente n’a jamais été ce que j’aurais rêvé qu’elle soit.

Pourtant plus je vieillis, plus je me rends compte que c’est difficile de vieillir en tant que femme. Il n’est pas bon de vieillir au féminin dans notre société. Il n’est pas toujours aisé de voir sa fille grandir, devenir ce que nous avons été, avoir ce que nous avons perdu, notre jeunesse, nos rêves de vie.

C’est ce que j’essaie de me dire quand j’ai un violent désaccord avec ma mère.

Elle qui a passé son temps à me dire qu’au même âge que moi, elle était plus mince, plus ceci, plus celà (ce qui, en passant, est totalement faux);

Quand elle s’énerve parce que je lui demande de me rembourser ce qu’elle me doit, elle qui ne m’a jamais fait aucune faveur niveau financier, que ce soit quand j’étais ado, quand je suis devenue jeune adulte;

Elle que je ne peux pas appeler quand je vais mal, parce qu’elle ne sait pas gérer ça. Elle ne supporte pas les gens qui pleurent, et quand j’apprends une mauvaise nouvelle, elle disparaît de ma vie jusqu’à ce que j’aille mieux;

Malgré tout ces manques qu’elle ne comblera jamais, je n’arrive pas, après coup, à lui en vouloir. Oui parce que sur le moment, elle me fait rentrer dans une colère noire. Je me sens triste, incomprise, désemparée, pas soutenue….

Puis je me souviens, qu’elle a eu des rêves d’ados. Chamboulés par un évènement inattendu. Qu’elle a eu une mère dysfonctionnelle. Qu’elle a essayé, à partir de ça, du faire du mieux qu’elle a pu.

De mon point de vue, ce n’est pas la relation rêvée. Du sien, c’est sans doute la relation la meilleure qu’elle pouvait me donner.

Ce ne sera jamais facile. Mais on aime sa mère, on aime ses parents, au-delà de leurs failles. On essaie en tout cas. Et on comble ces manques comme on peut.

Parce que la perfection n’existe pas, que grâce à ma mère, à son influence positive comme négative, je me suis construite, et que le résultat n’est pas si mal.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

5 réflexions au sujet de « De la difficile relation mère-fille »

  1. ça me rend toute tristounette de lire ça… J’ai une relation très belle avec ma maman et je trouve que ça devrait être le cas pour tout le monde, c’est tellement important pour se sentir bien….
    bisous!

  2. Je vois que finalement je ne suis pas la seule à avoir une relation compliquée/bizarre avec sa mère… Je me dis qu’il faudrait faire en sorte que cela ne se répète pas… ❤

  3. Moi aussi je te comprends…. Je suis toujours partagée entre amour et énervement…. J’ai progressé, parce que je ne lui en veux plus pour le mal qu’elle m’a fait pendant ma jeunesse, sans le vouloir, nous faisons tellement de mal inconsciemment… J’ai grandi; paraît qu’être adulte c’est pardonner à ses parents…. Mais le temps en commun, quand il dure plus de 2 -3 jours est toujours compliqué….

  4. C’est une question que je me suis posé.
    Pourquoi, dans le cas de la famille, on est capable de les aimer malgré leurs défauts ou qu’on ne les supportent pas.
    On continue à les aimer, alors qu’on peut se séparer des autres sans aucun soucis pour la moindre broutille.

    Y aurait il quelque chose dans notre chimie organique qui fait que les liens du sang seront toujours plus fort ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s