Ecologie

Les aventures du lombricomposteur : 2 mois plus tard

 

J’avais envie de faire un bilan après quelques semaines écoulées, depuis les petits incidents du début. Pour re-situer le contexte, le lombricomposteur est installé dans la cuisine, une pièce très peu chauffée. Actuellement, j’y mets mes restes de fruits et légumes une à deux fois par semaine. J’évite de « déranger » les vers tous les jours. Lorsque je m’en occupe, j’équilibre systématiquement avec du carton, ou des coquilles d’œufs écrasées. Pour le carton, il s’agit principalement de rouleaux de papier toilette (vides), ou des boîtes d’œufs vides dont j’ai enlevé l’étiquette. Pour les œufs, j’entrepose les coquilles de ceux que j’ai utilisés dans un bol, et ils finissent dans le lombricompost quand je m’en occupe, en général le weekend.

Lorsque je dépose les déchets, je pense également à mélanger le tout avec le compost déjà existant, avec une cuillère en bois pour ne pas blesser les vers. Je ne le faisais pas avant, mais les déchets restaient en surface, et développaient une moisissure (qui se trouve encore parfois sur la protection). En agissant comme ça, je n’ai pour le moment pas eu d’apparitions de mouchettes par exemple. Par contre il est plus que probable que je mette le lombricomposteur au garage de mi-juin à début octobre, pour éviter les trop grandes chaleurs dans l’appartement, qui seraient à mon avis peu adaptées.

En faisant un premier bilan, avec le lombricomposteur, les légumes et fruits achetés le plus possible sans emballages, idem pour le pain, (et pour les autres denrées comme le riz, les pâtes, c’est grandes quantités ou pots en verre), mes déchets ont déjà bien diminué.

Pour ceux qui ne sont pas phobiques des vers, voici ce que ça donne :


Et non, ça ne dégage aucune mauvaise odeur, juste une odeur de terreau.

Je ferai une prochaine mise au point d’ici quelques mois, mais je suis conquise 🙂

Rappel : L’arrivée du lombricomposteur, bilan après 15 jours

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

4 réflexions au sujet de « Les aventures du lombricomposteur : 2 mois plus tard »

  1. Hello !
    J’ai aussi un lombricomposteur (noit pour ma part), avec les bêbêtes dedans depuis le 10 mars.
    Je n’ai pas eu de fugueur en revanche.
    Y’a que récemment où ils étaient dessus en partie et se sont réfugié soudainement plus au fond. J’ai trouvé rapidement la cause : des Wasa (qui avaient eu la visite de mites alimentaires) qui avaient absorbé l’humidité en surface. J’ai humidifié, mis de l’organique (feuilles de thé, épinards, banane) et ils reviennent de nouveau en surface.
    En tout cas, merci de ton lien vers le post des 15 jours, car je ne savais pas que la menthe leur était nocive. Récemment je me suis fait du thé vert à la menthe (de mon balcon) et j’ai pas vu de soucis (c’était avant l’épisode du wasa) (faut dire que j’ai pas mal de terreau). Mais par prudence je le mettrai à la poubelle ordinaire.
    Pour moi qui mange pas mal de légumes bio (peu de déchets) ou surgelés, ça a qd même allégé de tout le thé en feuilles que j’ai (pas loin d’un bol chinois par jour). Au moins si une salade a des feuilles abîmées, c’est pas perdu pour tout le monde !

    Est-ce que tu as du « thé de vers » qui s’est formé ou pas encore ?
    Moi rien à l’horizon.

  2. Bravo ! Je n’y suis pas passée encore, manque de place et en appartement c’est un peu compliqué je trouve ! Quelques réticences persistantes encore aussi !!
    Mon rêve serait d’avoir un jardin pour gérer tout ça !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s