Beauté·Ecologie

Slow Cosmétique : Aroma-Zone, c’est terminé pour moi

Lorsque je me suis lancée dans la slow cosmétique, j’ai directement cherché un moyen de m’approvisionner de façon facile, rapide et pas cher. Mon choix à l’époque s’est naturellement porté vers le site d’Aroma-Zone. Il offrait les frais de port gratuit pour la Belgique pour 39 euros d’achat. C’était vite rentabilisé au début, quand j’ai dû commander un gros pack pour démarrer. J’ai continué à aller sur ce site jusqu’il y a quelques mois.

Entretemps, j’ai assisté à la conférence de Béa Johnson en Belgique sur le « mouvement » Zéro déchet, et réduire ses déchets est devenu important pour moi aussi.

Entretemps aussi, je me suis intéressée au shopping local, à faire travailler les petites boutiques de mon petit pays (j’ai eu la même interrogation pour les livres avec Amazon).

Et de tout ça, un bilan finalement pas si positif que ça s’est imposé.

Déjà, pour la slow cosmétique, je tourne souvent avec les mêmes huiles (principalement noisette, jojoba, argan). J’en ai bien testé d’autres, pour un résultat ni mieux, ni moins bien. J’utilise aussi de l’aloé vera, un peu d’argile de temps à autre, des hydolats (de rose principalement)…bref, rien de compliqué à trouver par ici.
Je me suis rendu compte également que je m’étais laissée séduire par l’idée de réaliser moi-même certains produits, d’où des packs achetés, des produits rajoutés et…jamais utilisés ! Se diriger vers là Slow Cosmétique oui, tout faire soi-même, c’est parfois vraiment compliqué (au niveau du temps surtout).

Et puis, comme beaucoup d’autres, Aroma Zone pousse pas mal à la consommation. Un petit tour dans leur boutique parisienne suffit à vous rendre compte du Temple que c’est devenu. Et voilà le problème, pour moi. Un temple de la consommation. Des produits qui viennent de loin, tres loin, dont il est plus difficile de s’assurer la bonne provenance, le bon traitement. Des contenants pas vraiment écolos, en tout cas pas autant que le verre ou l’aluminium.
Reparlons encore de cette incitation à consommer. En exemple, j’ai voulu réaliser une recette de leur site pour une huile pour le corps. Beaucoup d’ingrédients achetés, la plupart restés entamés tels quels dans mon armoire, pour une huile au final à laquelle j’ai mal réagi (à cause des huiles essentielles qu’il y avait dedans, alors que pourtant je n’y suis pas allergique). Bref, j’ai beau compter, je ne vois plus l’économie là dedans mais le gâchis.
Idem, les crèmes pour le visage, dont je restais très grande fan, mais qui n’hydrataient plus suffisamment, et qui me laissait une film légèrement gras. J’ai aussi commencé à acheter des produits à rajouter dedans, comme préconisé dans les recettes du site, mais au final, est ce que ça vaut toujours autant la peine financièrement ? je ne pense pas.
Enfin, souvent, je m’arrangeais pour avoir un panier qui me donnait droit aux frais de port gratuit. Je trouvais toujours bien quelque chose qui allait me servir. EDIT : à noter également, Aroma Zone ne bénéficie d’ailleurs pas du label de slow cosmétique, pour en savoir plus rendez vous sur le site de slow cosmétique .

Et puis un jour, j’ai dit stop. Stop aux produits à me faire livrer de France alors qu’il y a des trucs très bien en Belgique, stop aux crèmes moins chères de base, mais qui ne me correspondent plus actuellement, stop au superflu dont je n’ai pas besoin, stop aux emballages inadéquats, en plus de tout ca.

Je me suis donc dirigée vers des produits slow cosmétique, locaux quand je sais. J’expliquerai ma nouvelle routine dans un prochain article, et les adresses où je me dirige désormais (et le plus souvent possible pour ma part des sites et/ou adresses belges).

Pour celles qui sont en plein dedans, dans les jours à venir, sur ma page FB, je mettrai à donner ce qu’il me reste dans mes armoires, histoire que ça serve à quelqu’un plutôt que de m’encombrer chez moi pour rien.

Aroma-Zone, notre histoire s’arrête là, sans regret.

 

J’adopte la slow cosmétique!

J’ai adopté la slow cosmétique – bilan 4 mois plus tard

Slow cosmétique : Bilan 3 ans plus tard
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

8 réflexions au sujet de « Slow Cosmétique : Aroma-Zone, c’est terminé pour moi »

  1. comme toi, au début je me suis enflammée, j’avais envie de tout tester, et puis au final, je me suis rendue compte que j’utilisais « vraiment » que quelques ingrédients et que tout le reste était superflu…

  2. Je n’avais passé que deux commandes sur ce site (en 2014 et 2015) mais l’avais gardé dans un coin, tout en me faisant parallèlement le même constat. Depuis, moi aussi j’ai beaucoup évolué et réfléchi au sujet de ma consommation cosmétique, et Aroma-Zone est en effet à 10 000 lieux de la slow cosmétique, c’est devenu (ça l’était déjà quand j’ai commandé mais je ne m’en rendais pas compte) une industrie rodée au marketing bien ficelé, et les recettes délivrées ainsi que les conseils des fiches ne visent finalement qu’à inciter toujours plus à l’achat, dans une spirale assez horrible (il faut tel ou tel produit pour telle recette…).

    Pour moi aussi c’est fini (je n’ai pas racheté depuis), je n’ai pas envie de faire dans le compliqué alors que les produits non transformés fonctionnent très bien. Pour acheter au final simplement des eaux florales, des huiles, de l’aloe vera, il y a d’autres endroits / marques vers lesquels se tourner, certainement plus éthiques 😉

  3. Je decouvre ton blog apres avoir lu ton article sur les deos et j’aime beaucoup. Je vis en angleterre et j’ai le meme probleme que toi concernant la livraison des produits. J’en viens en fait a soit faire des razzia quand je vais en France soit a me faire livrer dans ma famille en france et recuperer le tout lors de mon prochain passage parce que non seulement les frais de port sont tres chers pour se faire livrer mais je trouve que ca annule un peu l’effet benefique si ton produit a du voyager autant pour arriver a ta porte. Alors je cherche ici mais c’est pas facile parce que je trouve l’angleterre tres tres en arriere sur la cosmetique.
    D’autre part je trouve ta routine simple et j’aime ca. Parce que choisir des cosmetiques naturels ect c’est bien mais les accumuler dans sa salle de bain, l’impact ecologique et la surconsammation contre balance l’aspect positif de la demarche a mon avis. Du coup, simplifier au possible c’est bien, meme si c’est tentant d’essayer pleins de trucs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s