Dropshipping, aux frontières de l’arnaque

Comme je vous le disais dans mon article sur le confinement et la (sur)consommation, j’ai été victime d’un site de dropshipping. Je dis victime, pourtant la pratique est, elle, bien légale aux détriments des acheteurs. Croyez-moi, impossible de ne pas avoir l’impression de se faire avoir quand on s’en rend compte. Mais commençons par le commencement : c’est quoi le dropshipping ?

Le principe de cette pratique, parfaitement légale, consiste à supprimer une étape dans la chaîne commerciale : là où une boutique commande des marchandises à un fournisseur pour ensuite les vendre à un client, le « dropshipper » attend d’effectuer une vente avant de passer commande à son fournisseur, et fait livrer les produits directement au client.

En pratique, le terme désigne surtout les boutiques en ligne qui vendent des produits achetés à des géants de l’export chinois comme Aliexpress (groupe Alibaba) et les font livrer directement à des clients en Europe, aux Etats-Unis, au Brésil ou en Israël. Des milliers de boutiques de ce type apparaissent chaque année, lancées par des internautes qui salivent devant les marges promises par un business où l’on peut vendre 30 euros des gadgets achetés 3 euros, livraison inclue, en Chine.

(Extrait d’un article du Monde, que vous pouvez lire ICI. )

En pratique donc, rien d’illégal. Mais avec deux sites comme exemple, je vais vous montrer à quel point ce sentiment de s’être fait avoir peut être fort.

Commençons par Buildiverse. J’ai découvert ce site sur instagram, comme l’autre site d’ailleurs, coïncidence étrange. Sur le coup, j’aimais beaucoup les constructions, qui m’évoque fort le Japon (l’une de mes plus grande passion), donc prenons un exemple. Cette construction ci….

La recherche sur Aliexpress….

Et le prix sur Aliexpress!

Pas mal non ?

Deuxième exemple, mon arnaque, le site Japan at Home. Sous couvert de vendre de la vaisselle japonaise, mon petit pêché mignon, ce site présente de la jolie vaisselle comme venant du Japon, enfin d’Asie. Dans la description, on vous parle de vendeurs d’Asie du Sud-Est, d’artisants, de frais de port gratuits…j’ai donc passé commande.

Premier étonnement, quand j’ai vu le délai de livraison. Puis je me suis dit que ça venait du Japon, normal. Ah, peut-être surveiller les frais de Douane ? À voir.

Deuxième (mauvaise) surprise, la poste me prévient que je vais recevoir un colis de Chine…sauf que je n’ai rien commandé en Chine ? C’est au Japon ? Et là, le gros doute…oh non…

Et si. J’avais passé plusieurs commandes au moment des fêtes, j’avais pourtant vérifié certaines, mais pas celle-là. Et si.

Après une recherche rapide, premier exemple….

Sur Aliexpress

Deuxième exemple…

Sur Aliexpress :

Dropshipping, comment l’éviter ?

Car rassurez-vous, il peut être facile d’éviter de se faire avoir. Le premier conseil pourrait être de ne pas faire d’achats en ligne, mais je le trouve peu réaliste vu l’évolution actuelle. De plus achat en ligne ne rime pas forcément avec mauvaise qualité, ça peut être aussi une façon de soutenir l’économie locale.

Vérifier le siège social de l’entreprise et les conditions générales de vente : souvent, vous aurez très peu d’informations à ce sujet. Tout juste une adresse, et un mail.

Les frais de port seront souvent offerts, et le site en promo : ça favorise l’achat décidé sur un coup de tête, l’impression qu’on va laisser passer une bonne affaire.

Vérifier avec l’image : faites un clic droit sur l’image et choisir « chercher cette image dans google ». Si vous voyez l’image sur un site comme Aliexpress, vous avez déjà votre réponse….(Cette méthode commence à être « bloquée » sur les sites de dropshipping. Pas de souci avec la méthode suivante 😉 )

Vérifier avec du texte : aller dans Aliexpress, taper une description de l’objet. Dans ces deux derniers cas de recherche, le résultat est souvent là dans les 2-3 premières pages au maximum. Et ce les mêmes photos!

Pour conclure sur mon arnaque personnelle, sachez juste qu’outre le fait de voir que ce sont des articles d’Aliexpress que je vais payer beaucoup plus cher, le fait d’avoir fait une commande de plusieurs objets à fait monter le prix, et cela me donne droit à payer de beaux frais de douane en plus. Ça fait mal.

J’espère qu’avec ces quelques trucs, cela vous évitera une mauvaise surprise. Sachez aussi que cela peut arriver sur plein d’objets différents, luxueux ou qu’on fait passer pour éthiques également. Soyez prudent. Vérifiez.

Cela vous est-il déjà arrivé ?

6 commentaires sur « Dropshipping, aux frontières de l’arnaque »

  1. Me revoilà sur l’ordi! (Deg que mon commentaire précédent ait été effacé mais bon).
    Je disais: quelle histoire !! Malheureusement, c’est de plus en plus courant ce genre d’arnaque et à part être vigilant et commander moins et consommer moins (je ne trouve pas que ce soit insensé, bien au contraire! 😃😃), il n’y a pas grand chose à faire. Ce qu’il faudrait demander, c’est une instance de contrôle national qui certifie que les produits sont bien manufacturés en France, un genre de label après contrôle obtenu par des artisans. Mais tant qu’on n’aura pas plus de contrôle sur l’origine des produits, ça continuera… 😔

    1. En même temps je suis bien d’accord avec toi sur le consommer moins, mais avec la période de covid j’ai l’impression que c’est plus difficile de se raisonner… Et le genre de label que tu évoques, je suis totalement d’accord !

  2. Japan at home ouaip… Ce noël pour des coussins ! C’était l’exception de l’année niveau distance de colis. et ça devait être un produit de qualité. Au final un bête produit mal cousu et pas de qualité du tout comme on aurait pu l’attendre d’un produit « original ». Ouaip je me suis fait avoir !

  3. Inversement, ici en Chine, je vois des articles de marques françaises à la mode come Sézane pour moins de 10€ sur Taobao alors qu’ils coûtent une fortune sur leur site qui les présente comme des produits durables, ecoresponsables etc. .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s