L’art du bain japonais

Au Japon, le moment du bain est particulier. L’eau est liée à l’idée de purification et à la notion de détente. Avec les nombreuses sources thermales chaudes présentes dans tous le pays, et l’accès facile à l’eau, il était logique que se développe des institutions autour du bain. Mais attention, connaissez-vous la différence entre ofuro, sentô et onsen? Bienvenue dans une plongée au coeur des bains japonais.

Mon idée première c’est de vous expliquer comment je m’organise à la maison pour m’offrir un véritable moment de bain comme au Japon. Mais d’abord, différencions les différentes notions de bain. Ofuro désigne le bain, dans la salle de bain, à la maison. C’est celui dont je vais vous parler aujourd’hui. Mais il y a également les sentô, et les onsen. Les sentô désignent les bains publics au Japon, présents dans les quartiers des villes, et dans lequel tout individu peut venir se laver. C’est une expérience communautaire, on partage un moment convivial où il est possible d’échanger avec les personnes présentes. L’espace est commun, même si les hommes et les femmes sont séparés. Lors de mon voyage au Japon, j’ai pu un peu approcher ce type de bain : à l’hostel où je logeais à Kyoto, il y avait des sanitaires communs pour se laver. Se calquant sur le modèle du Sentô, vous imaginez bien ma surprise la première fois que j’y suis allée : premier contact avec la nudité des autres, alors que je suis assez pudique! Mais bizarrement, le lendemain j’étais plus à l’aise, et je pouvais même repérer qui étaient les nouvelles qui y venaient pour la première fois 😉 Après une douche rapide, l’accès au bain (possibilité de bain à bulles d’ailleurs) m’a laissé un très bon souvenir, avec des moments d’échanges entre touristes.

Si le sujet des sentô vous intéresse, il existe d’ailleurs un livre à ce sujet : « Sentô, l’art des bains japonais » de Stéphanie Crohin Kishigami. Une lecture très instructive et dépaysante.

Quant aux Osen, ils font référence à des bains dont l’eau provient d’une source thermale, chaude ou froide. Je n’ai malheureusement pas pu les tester lors de mon voyage… Promis, la prochaine fois que je vais au Japon, je me réserve une nuit dans un ryokan 😉

Mais revenons à l’idée de cet article, à savoir l’ofuro et mon idée d’un bain à la maison, comme un moment au Japon. Déjà il faut savoir qu’au Japon, le bain c’est pour se relaxer, et qu’on se lave avant de rentrer dedans. D’ailleurs, l’eau du bain, propre puisqu’on s’est lavé avant, est souvent réutilisée par les différents membres de la famille, et/ou plusieurs jours en suivant. Ils ont la technologie qui le permet : il est possible de faire chauffer à nouveau l’eau, redevenue froide, et ce parfois même à distance! Je me doute bien que si vous me lisez, ce n’est sans doute pas le cas chez vous. Et faisant très fortement attention à ma consommation d’eau, j’avais d’ailleurs délaissé le bain au profit de la douche. Pourtant, depuis que je suis dans ma maison, j’y suis revenue. Pourquoi? parce que j’ai une salle de bain avec douche ET bain. Donc quand je décide de prendre un bain à la japonaise, je ne jette pas l’eau du bain, et je la récupère pour m’en servir pour les…toilettes. Mon sens de l’écologie étant sauf, comment ça se passe alors?

C’est tout simple, d’abord je fais couler l’eau du bain, dans laquelle je mettrai des sels de bains au choix. J’en ai quelques-uns qui proviennent du Japon, c’est un petit peu mon luxe à moi. Je commence d’ailleurs à les « collectionner », et pas uniquement provenant du Japon. Je pense d’ailleurs à en faire moi-même plus tard 😉 Bref, après avoir choisi les sels du bain du jour, et avoir rempli la baignoire, ensuite je prends ma douche, et non seulement je me lave, mais je fais également un gommage. Je prends vraiment mon temps, en coupant l’eau lorsque je me savonne, et je gomme ma peau avec application. L’idée étant de rentrer dans l’eau du bain propre, et en ayant éliminé de façon un peu symbolique une partie de mes ondes négatives (ça, c’est tout personnel). Je me centre sur moi, et sur le moment que je vais passer. Et à partir de là, il y a plusieurs cas de figure : soit je regarde une série sur une tablette, ou je suis sur mon téléphone, mais de plus en plus souvent, je suis dans mon bain, sans rien, baignée par la lueur réconfortante des bougies, et je laisse mon esprit s’égarer.

Voilà un petit rituel tout simple pour m’évader en pensées au Japon, à défaut de pouvoir y aller dans l’immédiat.

Aimez-vous vous relaxer dans un bain? quels sont vos rituels?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s