Bilan 2021 et envies pour 2022

De 2021, il ne me reste qu’un brouillard jusqu’au mois de septembre. Quand je regarde les photos de mon smartphone qui couvrent ces premiers mois de l’année, j’ai le coeur serré. Je vois passer des city-trips à Rochehaut, Bruges et Ostende. J’y vois deux personnes qui sont conscientes qu’elles ne sont pas heureuses, mais continuent d’écoper l’eau pendant que le bateau coule. On a essayé ce qu’on a pu. On a continué à se voiler la face, à s’investir dans des petites choses pour la maison. Jusqu’à l’explosion pour mes 40 ans, où on a décidé définitivement de prendre des chemins différents.

Septembre arrive, et avec lui le retour à la case célibat. Les premiers jours et les premières semaines sont difficiles, parfois très. Et puis à un moment, je prends une autre direction. Je suis soulagée. Je n’ai plus cette pression et ce stress d’essayer de faire fonctionner un couple voué à l’échec. Je retrouve mon ancienne liberté. Et pendant quelques semaines, je vais littéralement planer, un sourire béat aux lèvres, comme si j’étais constamment sous l’influence d’une substance douteuse. Il faut dire que je reprends mes anciennes habitudes : lire le samedi matin dans le calme, les chats sur les genoux. Chiller devant la télé. Passer mon temps sur les réseaux.

Et puis les escapades comme je les aimais vont revenir. Un weekend à Paris où je retrouve une amie, et où j’ai l’occasion de participer à un atelier de danse d’éventails et de boa, qui va me faire du bien pour mon estime personnelle. Du shopping, un passage chez le coiffeur, l’institut de beauté, je prends soin de moi. Je me sens beaucoup mieux. Même si j’ai parfois des rechutes.

Puis je vais m’amuser et me perdre un peu. Définitivement, je ne suis pas prête à me remettre avec quelqu’un. J’ai ensuite fini l’année avec un très beau mini-voyage en Europe qui m’aura permis de voir des orques et des aurores boréales, dont je vous reparle bientôt.

Pourtant, en ce début 2022, l’humeur est entre deux. Je me rends compte que j’ai avancé depuis ma rupture, mais je n’ai pas pris le temps de panser les plaies. Je ne parle pas de l’absence de l’autre, ou de la relation en elle-même, tous deux ne me manquent pas, en fait. Non, je parle de ces autres blessures depuis. Et il s’agit principalement de beaucoup de stress et d’angoisses par rapport au couple. Cette lourdeur que je traîne quant à mes efforts pour le faire fonctionner. Mes défauts qui m’enferment dans des relations que je n’aime pas (principalement ce sentiment de me sentir « obligée » : de faire plaisir à l’autre, de le voir même si je n’en ai qu’à moitié envie, etc…).

Je crois que 2022 appelle à la guérison. Et à prendre soin de moi. J’aimerais continuer ces petits voyages commencés fin 2021. Ces expériences comme avec les ateliers de danse, ou encore la bulle à flotter. Me faire un resto seule avec moi-même de temps en temps. Et apprendre à ne plus me mettre de pression. Je ne parlerai même pas d’amour ici. Je commence tout doucement à me dire que ce n’est pas vraiment fait pour moi. De toute façon, avant toute chose, il faut que je répare ces petites choses en moi qui ont été brisées. Mais 2022 sera aussi l’année des petits bonheurs, des dépaysements, des plaisirs, des sorties et des amis. Je me le promets ❤

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s